Accueil Pollution Des scientifiques précisent comment diminuer l’impact environnemental de l’agriculture

Des scientifiques précisent comment diminuer l’impact environnemental de l’agriculture

288
PARTAGER
dommages écologiques
Crédit photo : Carlo Verso - Unsplash

L’agriculture moderne pollue les sols et les cours d’eau. Elle est un fléau pour l’environnement. Des scientifiques se sont interrogés sur le meilleur moyen de réduire cet impact.

Des dommages écologiques qui diffèrent selon les aliments

Un groupe de scientifiques a cherché à savoir comment nous pourrions réduire l’impact de l’agriculture sur l’environnement, à notre échelle. Pour cela, ils ont fait plusieurs constats. En premier lieu, ils ont observé que les dommages écologiques variaient selon les aliments.

dommages écologiques
Crédit photo : Paul Morris – Unsplash

À titre d’exemple, la viande de bœuf est l’aliment qui générerait le plus de gaz à effet de serre. 100 grammes de viande produiraient jusqu’à 105 kilos de gaz à effet de serre. Les émissions liées au fromage sont six fois moins importantes, et trente fois moins pour le tofu. Enfin, la production de certaines légumineuses génère soixante fois moins de CO2 que celle de la viande.

Changer d’alimentation : serait-ce la solution ?

Des scientifiques ont fait un constat assez parlant. 83 % des terres agricoles sont utilisées pour la viande et les produits laitiers. De ce fait, ils engendreraient 57 % de la pollution de l’eau alors qu’ils ne peuvent apporter qu’une minorité des protéines et des calories de l’alimentation. La conclusion est donc assez claire pour ces commentateurs. La solution à envisager pour réduire l’empreinte écologique de l’agriculture et lutter contre le changement climatique se trouverait dans nos assiettes.

dommages écologiques
Crédit photo : Vishang Soni – Unsplash

Bannir la viande et les produits laitiers de notre alimentation pourrait réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre de l’agriculture mondiale. Cela permettrait aussi d’économiser des surfaces agricoles bien plus grandes que l’Union européenne, les États-Unis, la Chine et l’Australie réunis. Toute la planète pourrait être nourrie. Devenir végétarien ou végétalien (voir même vegan) est plus bénéfique d’un point de vue écologique que d’acheter un véhicule électrique ou de ne plus solliciter les trajets en avion.

Source :

Francetvinfo