Accueil Alimentation Les coûts environnementaux de différentes protéines comparés dans une étude

Les coûts environnementaux de différentes protéines comparés dans une étude

442
PARTAGER
coûts
Crédit photo : Chuttersnap- Unsplash

Quels sont les aliments qui impactent le plus l’environnement ? Une étude compare les coûts environnementaux du bétail, des élevages de fruits de mer et du poisson.

Des coûts qui varient selon le mode de production

L’industrie de la viande et la production de fruits de mer représentent d’importants business. Mais leur influence sur l’environnement est variable. Une récente étude revient sur les impacts environnementaux de la production de ces protéines. Les chercheurs se sont appuyés sur quatre mesures différentes. Les données comparées sont les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’énergie nécessaire à la production, l’apport d’excès de nutriment (engrais) et la possibilité d’émettre certaines substances liées aux pluies acides.

coûts
Crédit photo : Michelle Tsang – Unsplash

Les fruits de mer d’élevage nécessitent plus d’énergie que la production de viande. Néanmoins, le bétail produit plus de méthane et contribuerait donc davantage aux émissions de gaz et aux pluies acides. Le bœuf et l’élevage de poissons produiraient vingt fois plus de gaz à effet de serre que les petites pêches de capture et les élevages de mollusques.

Certains types de productions alimentaires doivent être encouragées

Les émissions de gaz à effet de serre varient selon la consommation de carburant nécessaire dans la pratique de la pêche. Ainsi, les quantités de carburant utilisées dans les diverses méthodes de pêche déterminent lesquelles sont à encourager. Compte tenu de l’état de l’environnement et de la progression du changement climatique, certaines pratiques alimentaires sont à privilégier.

coûts
Crédit photo : Lukas Budimaier – Unsplash

L’un des auteurs de l’étude explique que les décideurs doivent être en mesure de faire connaître les productions alimentaires à encourager. Les autres doivent être à décourager, notamment en raison de leur impact sur l’environnement. On sait déjà que l’industrie de la viande est une très grande pollueuse. Ainsi, des taxes sont d’ores et déjà envisagées sur la consommation de viande… Elles ont pour but d’inciter les consommateurs à se tourner vers des produits moins polluants comme le poisson ou les végétaux.

Source :

Enviro2B