Accueil Droits des animaux Le gouvernement Trump veut lever l’interdiction des techniques de chasse extrêmes en...

Le gouvernement Trump veut lever l’interdiction des techniques de chasse extrêmes en Alaska

420
PARTAGER
alaska
Crédit photo : Adam Willoughby Knox - Unsplash

La chasse est très réglementée aux États-Unis. Certaines pratiques sont interdites en Alaska, comme traquer un animal dans sa tanière, ainsi que s’en prendre aux bébés. Mais l’administration Trump souhaite lever cette interdiction.

Réautoriser les techniques de chasse ultra-agressives

Le lundi 21 mai, l’administration Trump a proposé de revenir sur la loi de 2015 interdisant les techniques de chasse extrêmes dans les réserves naturelles d’Alaska. Cette idée met en danger les animaux cachés dans leur tanière, ainsi que les plus jeunes. Le gouvernement souhaite donc autoriser les chasseurs à utiliser des appâts alimentaires comme les donuts ou le bacon.

chasse
Crédit photo : Christels – Pixabay

Ces appâts ont pour objectif de permettre aux chiens de chasse de traquer les ours jusque dans leur tanière. Les chasseurs pourraient aussi être autorisés à utiliser des bateaux équipés de moteurs pour tuer les caribous qui traversent les rivières. La zone concernée par cette mesure recouvre près de 81 000 kilomètres carrés de l’Alaska.

Les oursons et les louveteaux pourraient être massacrés dans leur tanière

Pour les défenseurs de l’environnement, lever cette interdiction serait une catastrophe. Jamie Rappaport Clark est le président de l’organisation Defenders Of Wildlife. Il explique qu’il est barbare de tuer des oursons et des louveteaux dans leur refuge. Il rappelle que les régulations en place ont pour objectif de préserver la nature et la vie dans les parcs naturels.

chasse
Crédit photo : Daniil Kuzelev – Unsplash

De nombreux organismes ont déjà rejeté cette proposition du gouvernement, et ont exprimé leur mécontentement à l’instar de la Humane Society. Les défenseurs des animaux et de l’environnement prient aujourd’hui pour qu’un maximum de personnes se manifeste pour le maintien des interdictions. Donald Trump est peu investi dans la protection de la nature et cette volonté démontre à nouveau son manque d’intérêt pour la faune. Si elle est adoptée, la mesure pourrait être effective dans moins de deux mois dans le National Park Service.

Source :

Demotivateur