Accueil Droits des animaux Une mesure interdisant aux chasseurs états-uniens de rapporteur leurs trophées menacée

Une mesure interdisant aux chasseurs états-uniens de rapporteur leurs trophées menacée

479
0
PARTAGER
trophées
Crédit photo : Casey Allen - Unsplash

Obama avait pris une mesure, en 2014, qui bannissait l’importation de trophées de chasse aux États-Unis. Trump et son gouvernement prévoient d’y mettre un terme.

Les éléphants, les premières victimes de cette chasse

Les éléphants sont depuis longtemps chassés pour leur ivoire, et souffrent en plus de cela de la réduction de leur habitat naturel. Aujourd’hui, ils sont classés parmi les espèces en danger d’extinction. En 2014, Obama avait décidé d’agir et de dissuader les chasseurs du pays de partir en quête de trophées. Pour cela, il a interdit l’importation de ces trophées sur le sol américain. Même si cela ne les empêche pas de partir chasser, ceux qui le font pour rapporter leurs trophées se trouvaient bien embêtés.

D’autre part, certains états octroient des permis spéciaux à de riches touristes qui tuent les animaux souvent protégés pour étoffer leur collection de trophées. L’argent accepté en échange de ces permis est normalement reversé aux parcs naturels et permet aux pouvoirs publics de profiter d’un budget plus élevé. La mort de certains individus devrait « bénéficier » à toute l’espèce.

trophées
Crédit photo : Hidde Rensink — Unsplash

Un discours tenu par la maison blanche : la chasse aux trophées bénéfique pour les parcs

La Maison-Blanche justifie aujourd’hui sa décision en se servant de cet argument, jugé bancal par les protecteurs des animaux. Le gouvernement américain affiche avoir obtenu « de nouvelles informations » en provenance du Zimbabwe et de la Zambie. Ces dernières justifieraient l’annulation de l’embargo en place depuis trois ans.

Pour l’instant ce serait les éléphants de ces deux pays africains qui sont concernés. Aux États-Unis, l’annulation de l’embargo n’a pas encore été officialisée, mais serait très sérieusement envisagée. Selon le Safari Club international (SCI), cette idée a été évoquée au cours du forum dédié à la faune sauvage en Afrique du Sud. Le groupe est connu notamment pour ses actions de lobbying auprès de différentes autorités publiques. Il aurait même engagé des poursuites judiciaires dans le but de bloquer l’interdiction d’importation des trophées de chasse de 2014.

trophées
Crédit photo : Chris Christensen — Unsplash

Une population d’éléphant en déclin et en grand danger

Un recensement conduit sur le sol africain relève que les populations d’éléphant présentes dans les savanes ont chuté de 30 % dans un total de 18 pays. Et ce, rien qu’entre 2007 et 2014. Au total, il n’en resterait plus de 350 000.

En ce qui concerne la Zambie, les populations d’éléphant ont atteint une stabilité. Au Zimbabwe, elles sont en déclin de 6 %. Soit moins que dans les pays voisins. Ces données récoltées sont encourageantes, mais risquent fort de ne pas le rester si les autorités relâchent la pression sur les restrictions de la chasse.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz