Accueil Biodiversité La chasse à la baleine de nouveau ouverte en Islande

La chasse à la baleine de nouveau ouverte en Islande

428
PARTAGER
islande
Crédit photo : Georg Wolf - Unsplash

Il y a deux ans, la chasse au rorqual fermait temporairement en Islande. Le mardi 17 avril 2018, la fin de cette trêve a été annoncée. Les baleines seront de nouveau traquées à partir du 10 juin prochain.

Une entreprise unique chasse en Islande

En Islande, Hvalur h/f est la seule entreprise à chasser le rorqual commun pour en faire un commerce. En effet, les Japonais apprécient énormément la viande de cette espèce de baleine particulière. Ainsi, la grande majorité des carcasses de baleines tuées sont exportées vers le Japon. Pourtant, le rorqual commun est une espèce considérée comme étant en grand danger par l’Union internationale pour la conservation de la nature depuis 1996.

islande
Crédit photo : Artak Petrosyan — Unsplash

Cela faisait deux années qu’une pause avait été instaurée dans la chasse au rorqual. D’autres baleines continuaient cependant d’être traquées comme la baleine de Minke par exemple. Cette pause avait été décidée en raison du recul de la consommation de baleines au Japon et de quelques limitations d’ordre sanitaire.

10 juin 2018 : reprise de la chasse

L’entreprise Hvalur h/f a donc annoncé l’ouverture de la saison de chasse au rorqual pour le 10 juin prochain. Elle fait suite à l’assouplissement des conditions d’importation au Japon afin de favoriser les échanges commerciaux. En outre, l’université d’Islande a fait part de son intérêt pour la viande de baleine : elle compte l’utiliser pour concevoir des médicaments.

islande
Crédit photo : Sho Hatakeyama – Unsplash

La Commission baleinière internationale avait décidé d’interdire la chasse commerciale à la baleine. Une décision rejetée par l’Islande qui a convenu de la pratiquer à partir de 2006. À l’heure actuelle, la Norvège pratique également cette forme de chasse tout comme le Japon. Ce dernier affirme qu’elle est conduite dans une logique scientifique. Les associations dénoncent le fait qu’une grande quantité de viande de baleine se retrouve ensuite en vente. Bien sûr, cette décision a suscité une vague d’indignation sur une grande partie de la toile et parmi les défenseurs des animaux.

Source :

Demotivateur