Accueil Énergie solaire Solaire : les panneaux photovoltaïques désormais obligatoires dans les habitations en Californie

Solaire : les panneaux photovoltaïques désormais obligatoires dans les habitations en Californie

476
PARTAGER
Des panneaux solaires en Californie - Crédits photo : DLA

La poursuite de l’idéal écologique est entamée à plusieurs vitesses selon qu’on se trouve en Europe, en Afrique, en Asie ou aux Amériques. D’autant plus que même sur le Vieux Continent cette réalité est fonction du fait qu’on soit en France, Suède, Finlande, Norvège, Allemagne ou au Royaume-Uni. Plutôt climatosceptiques, les États-Unis, plus exactement la Californie se préparent à normaliser l’obligation à venir pour les possesseurs de maisons de disposer de panneaux solaires.

Serait-ce un revirement de la politique énergétique et climatique américaine ? Pas sûr, mais la Californie pave le chemin d’un avenir plus vert chez l’Oncle Sam.

Un État absolument pas intéressé par les questions climatiques

La Californie encore appelée le Golden State est en quelque sorte le berceau de l’innovation mondiale et l’une des principales sources de la richesse américaine. En effet, cet État de l’extrême-ouest américain concentre l’essentiel des firmes qui gèrent désormais les vies de plus de 6 milliards de Terriens. On pense notamment à Apple (situé à Cupertino) dont les iPhone sont parmi les meilleurs smartphones actuellement disponibles sur le marché, mais également Google (dont le siège social et la direction générale sont situés à Moutain View), le géant de la recherche en ligne à qui on doit Gmail, Android, YouTube… pour ne citer que ces services.

Mais également Facebook (situé à Palo Alto) qui compte plus de 6 milliards d’utilisateurs au total. En comptant les 2 milliards de Facebook, les 2 milliards de Messenger, les plus de 500 millions de WhatsApp et ceux d’Instagram. Sans oublier toutes les sociétés regroupées au sein de la Silicon Valley.

La Silicon Valley, eldorado de l’informatique et de l’innovation en Californie aux USA – Crédits photo : Flickr

Force est cependant de constater que cet État concentrant le génie du monde, pointe parmi les moins intéressés par les questions climatiques. Mais également parmi les plus pollueurs des États-Unis et du monde. Mais cela devrait changer bientôt, la Californie se préparant à voter en faveur d’une nouvelle normalisation du secteur de l’énergie obligeant les citoyens californiens à disposer d’ici quelques années des panneaux solaires sur le toit de leurs maisons.

Plus que deux ans avant l’échéance

Pour l’heure, seules 20 %  des habitations californiennes disposent de panneaux solaires. L’objectif des nouvelles normes en matière d’énergie devraient entrer en vigueur en 2020. Les pouvoirs publics laissant du temps aux propriétaires pour s’adapter à la nouvelle réglementation.

En effet, d’ici 2020 toutes les nouvelles habitations de plus de 3 étages devront obligatoirement posséder de quoi produire suffisamment d’énergie pour compenser l’usage du gaz et de l’électricité sur une année. Étant l’un des États les plus ensoleillés des États-Unis, il est logique que la Californie ait optée pour l’énergie solaire. Cette mesure vise à réduire drastiquement les émissions californiennes de gaz à effet de serre.

Un projet certes à louer, mais coûteux

La nouvelle norme sur les panneaux solaires en Californie devrait permettre à l’État de réaliser quelques économies dans les services liés notamment à l’approvisionnement ou l’entretien des infrastructures produisant de l’électricité grâce à des sources fossiles. Toutefois, elle serait également à l’origine de nouvelles dépenses à coups de subventions de l’administration.

Toutefois, ce sont les propriétaires qui auront la plus grosse pilule à avaler. En effet, la pose de nouveaux panneaux solaires devrait engendrer des dépenses supplémentaires aux frais de construction initiaux. On parle d’au moins 10 000 euros de frais supplémentaires.