Accueil Biodiversité Grand Nord : six espèces menacées d’extinction

Grand Nord : six espèces menacées d’extinction

280
PARTAGER
espèce
Renard polaire - Crédit photo : Robynm - Pixbay

En Arctique, le réchauffement climatique inflige des dégâts considérables. L’espèce la plus emblématique de ce combat est sans aucun doute l’ours polaire. Pourtant, plusieurs autres espèces sont également menacées, et il faut à tout prix les protéger.

La mouette ivoire

La mouette ivoire a connu un déclin de sa population de 80 % au Canada. Il pourrait s’agir de la première espèce à disparaître dans l’Arctique. Aujourd’hui, l’ensemble du bassin polaire compte entre 58 000 et 78 000 individus. L’oiseau blanc est affecté par les polluants et la destruction des zones de nidification. Son destin est donc lié à celui de l’ours blanc, car l’oiseau se nourrit des restes du grand mammifère.

espèces
Mouette ivoire — Crédit photo : wikimedia. commons

Le narval

Tout comme le béluga, le narval est un mammifère marin emblématique de l’Arctique. Il vit essentiellement près de la banquise du Goenland, de Russie et du Canada. Même s’il ne figure pas au classement des espèces menacées, les spécialistes peinent à le recenser. Comme l’englacement des mers arctiques devient imprévisible, les voies migratoires ainsi que les accès aux zones d’alimentation du narval sont bouleversés.

La morue polaire

Ce poisson possède une grande résistance aux eaux glacées, grâce aux protéines antigel qu’il comprend. Son aire de répartition diminue et recule vers le nord, à raison de plusieurs dizaines de kilomètres chaque décennie. L’agrandissement des mers causé par la fonte des glaces permet d’étendre les zones de pêche. Il est donc urgent de la réglementer.

espèces
Harfang des neiges — Crédit photo – Capri23auto — Pixabay

Le harfang des neiges

Le harfang des neiges est une figure emblématique du Grand Nord. Il figure dans divers légendes, mythes et représentations des peuples indigènes. Pourtant sa population décline, si bien que l’espèce est devenue « vulnérable ». Sa survie ne dépend plus que des ressources en lemmings vivants sur la toundra.

Le bœuf musqué

Ce bœuf sauvage n’est guère plus grand qu’un mouton, et se trouve aujourd’hui menacé par le réchauffement climatique. L’augmentation des précipitations l’empêche de se nourrir à sa faim. Ainsi, de nombreux spécimens meurent chaque année.

espèces
Bœuf musqué – Crédit photo – Zoosnow – Pixabay

Le renard polaire

Le renard polaire est également une figure de l’Arctique. Il s’est adapté à la vie dans les hautes latitudes et sa morphologie s’y prête. Sa couleur varie au fil des saisons. Elle est d’un blanc éclatant en hiver. Le renard polaire est menacé par son cousin, le renard roux. Plus corpulent, ce dernier remonte doucement vers le nord et dispose d’une même régime alimentaire. Il lui vole donc ses terriers et ses proies.