Accueil Biodiversité En Arctique, les bœufs musqués sont eux aussi menacés par le réchauffement...

En Arctique, les bœufs musqués sont eux aussi menacés par le réchauffement climatique

156
PARTAGER
bœufs
Crédit photo : Skeeze - Pixabay

Les conditions climatiques changeantes et souvent extrêmes sont en Arctique les conséquences directes du réchauffement climatique. Et la survie des bœufs musqués est devenue très incertaine.

Les bœufs musqués, eux aussi menacés

Parmi les nombreuses espèces menacées par les changements provoqués par le réchauffement climatique, beaucoup se trouvent en Arctique. Après les ours polaires et les renards, ce sont maintenant les bœufs musqués qui inquiètent les spécialistes. En effet, ces derniers naissent de plus en plus petits parce que leurs mères ne parviennent plus à trouver suffisamment de nourriture. Mais ils sont aussi victimes de nombreuses catastrophes climatiques.

Découvrez le bœuf musqué en vidéo :

Selon l’étude publiée dans Scientific Reports, les bœufs musqués se nourrissent en chassant la neige avec leurs sabots. Mais l’instabilité des températures rend la neige et le sol gelés une importante partie de l’année. Les herbes dont se nourrit ce grand herbivore se retrouvent ainsi piégées et beaucoup meurent de faim.

Divers événements climatiques mettent à mal les bœufs musqués

Les scientifiques ont entamé un travail de longue haleine afin de comprendre comment ces géants des glaces étaient malmenés par le climat. En 2003, 20 000 bœufs musqués sont morts de faim à la suite de fortes précipitations, ayant engendré un important épisode de fonte des glaces. Et les précipitations ne cessent d’augmenter. En 2011, 52 bœufs sont également morts, mais noyés (et gelés) cette fois-ci. Un tsunami glacé semble les avoir balayés.

bœufs
Crédit photo : 12 019 — Pixabay

En effet, les scientifiques sont parvenus à déduire que les animaux avaient été victimes d’un tsunami rare, les vents qui repoussent les courants les rendent seize fois plus forts que la normale. Ces derniers ont poussé la glace et les vagues en direction des terres. Près des bœufs musqués morts gelés, des plateaux de glace de cinquante centimètres d’épaisseur et cinq mètres de haut ont été retrouvés. Prisonniers de la glace, ils n’ont pu s’échapper. Pour les scientifiques, les conséquences à long terme du réchauffement climatique ne peuvent être que pessimistes.