Accueil Tests produits Top 10 des voitures électriques/hybrides de luxe en 2018 !

Top 10 des voitures électriques/hybrides de luxe en 2018 !

317
PARTAGER
When Should I Buy An Electric Car ? - Crédits photo : We Buy Any Car

Fans d’électrique et de voiture de luxe ? Les voitures électriques prennent peu à peu l’ascendant sur leurs ancêtres à moteurs thermiques. Voici notre top 10 des voitures électriques/hybrides de luxe en 2018 !

#1. Audi A3 Sportback e-tron

L’emblématique marque fournissant les bolides de la saga Le Transporteur, s’est elle aussi lancée dans le domaine de l’électrique. Quoique timidement, Audi propose une A3 Sportback hybride alliant électrique et diesel. Ce petit bijou se pare des arguments phares de la citadine de la marque, la A3, saucés à un vent de modernité bien pensé.

On y a droit à deux moteurs, dont un thermique doté de 16 valves, développant quelques 150 chevaux. Couplé à un moteur électrique de 102 chevaux. L’ensemble propulse le véhicule à raison de 204 chevaux, soit de quoi arracher le bitume de 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes.

Audi A3 E-Tron – Crédits photo : Motor Trend

Par ailleurs, la A3 e-Tron dispose d’une batterie de 8,8 kWh, lui conférant une autonomie théorique de 32 km en mode purement électrique, selon le cycle EV. Dans les faits, la voiture est à même d’atteindre 800 km, aidé de son moteur à carburant fossile.

Bien évidemment commercialisée en Europe, la A3 Sportback e-Tron est proposée à 39 000 dollars, de base.

#2. Mercedes-Benz B-class Electric Drive

Mercedes-Benz y croit finalement ! La marque qui a longtemps boudé l’électrique, semble faire un virage à 180 degrés, en proposant un énorme monospace dérivé de la Class B.

En effet, le B-class électrique se présente sous la forme d’un B-class classique. Les principaux aménagements ayant été effectués sous le capot du véhicule.

Mercedes-Benz B-Class électrique – Crédits photo : Wikimedia

Il est tout d’abord question d’une réduction du volume du coffre arrière afin de créer de l’espace où installer le pack de batteries. Mais aussi d’accroître la stabilité de l’ensemble puisque le véhicule doté d’un moteur électrique pur, se veut davantage léger. Ceci passe notamment par un renforcement du châssis.

La motorisation ici, est purement électrique comme mentionné un peu plus haut, soit un moteur synchrone à aimant rotatif permanent décuplant 177 chevaux fiscaux. Celui-ci délivre une puissance permettant à la voiture d’atteindre 140 km. Le 0 à 100 km/h ne nécessitant que 7 secondes. Comptez au bas mot 40 000 dollars pour cette Mercedes-Benz B-Class électrique.

#3. BMW i3

BMW est l’autre constructeur allemand qui s’est décidé d’amorcer sans plus attendre, le virage électrique. En effet, suivant la tendance du moment, et surtout ne voulant pas laisser toutes les parts du potentiel gâteau au rival historique Volkswagen, le constructeur bavarois propose la i3, une voiture 100 % électrique.

Plus besoin de présenter la i3, dont il est question ici. Cependant, rappelons tout de même les principaux arguments de la voiture électrique Made in Munich.

BMW i3, le véhicule 100 % électrique de l’allemand – Crédits photo : Wikimedia

En effet, la BMW i3 est parée d’un moteur purement électrique développant pas moins de 184 chevaux. C’est ce moteur qui fournit de quoi alimenter la batterie de 33.2 kWh. De quoi aisément griller 180 km sur route, à condition là aussi d’avoir le courage de rouler en BMW.

Pour rappel, les voitures de la marque BMW ont la fâcheuse réputation d’être des monstres de puissance, et des flèches sur la chaussée. Attention aux limites de vitesse en France.

#4. Honda Clarity

Alors qu’on croyait la marque absolument pas intéressée par le marché du véhicule électrique, Honda semble lorgner sur l’avenir de l’automobile avec la Clarity. Derrière ce doux nom évoquant la clarté, se cache en fait une berline aux lignes épurées, comme nous en a donné l’habitude le nippon.

Honda Clarity Fuel Cell – Crédits photo : Wikimedia

La Clarity est une berline susceptible de prêter au corps à corps comparatif avec une Mercedes-Benz S-class, uniquement du point de vue du design. Sous le capot, on a droit à un moteur de 174 chevaux, développant un couple de 221 n.m. Associé à une énorme batterie de 1.8 kWh, l’ensemble fournit à la Clarity de quoi dégommer 75 km sur le bitume.

Honda propose également les commodités classiques, allant de l’ordinateur de bord encastré dans un écran central tactile. Mais aussi diverses options dont un pack de batterie de plus grande capacité.

#5. Toyota Miraï

Outre la Prius, Toyota dispose également d’une Miraï dans son catalogue de véhicules fonctionnant aux carburants alternatifs. En effet, le Japonais en dehors de l’électrique ou de l’hybride, s’intéresse également à d’autres formes de carburants peu polluants. Dont l’hydrogène. La Miraï est de fait son incursion dans le segment des voitures à hydrogène.

Toyota Miraï – Crédits photo : LeLynx

Dotée d’une ossature similaire à la Prius, la Miraï se différencie principalement par le type de carburant utilisé pour se mouvoir, mais aussi la philosophie de conduite. D’entrée de jeu, on y rechargera pas de l’énergie électrique, mais plutôt des réserves d’hydrogène.

La résultante étant l’émission de vapeur d’eau comme produit d’échappement. Le moteur à hydrogène génère d l’énergie qui par la suite est stockée dans des batteries, utilisée par le véhicule pour rouler. De même, la Miraï dispose d’un moteur électrique, qui viendra suppléer celui à hydrogène dans ses tâches.

La Miraï développe au total pas moins de 300 chevaux, les deux moteurs considérés. Cependant, la voiture ne délivre qu’une accélération de 9,4 secondes pour le 0 à 100 km/h, et une autonomie de 482 km.

Principal avantage de ce type de véhicule, la recharge de l’hydrogène se fait à vitesse grand V, 5 minutes chrono. L’inconvénient, le prix, de presque 60 000 dollars.

#6. Hyundaï Tucson Fuel Cell

Hyundaï propose au sein de sa gamme de véhicules la Tucson Fuel Cell. il s’agit d’un SUV de 5 places, fonctionnant comme la Toyota Miraï, à l’hydrogène. Fini les haltes aux station services… sauf probablement pour acheter des cannettes de soda ou des packs de ships.

Hyundaï Tucson Fuel Cell – Crédits photo : CarFinder

La Tucson Fuel Cell dispose en effet d’un moteur à hydrogène décuplant 134 chevaux. Ce dernier produit de quoi rouler sur 400 km au moins, et comme la berline de Toyota, la Tucson se recharge très facilement et rapidement.

#7. Jaguar I-Pace

Jaguar qui peine à se défaire de l’étiquette de la marque de luxe hyper consommatrice, hyper pollueuse et hyper onéreuse, développe activement le I-Pace, un SUV dont la sortie est prévue pour cette année. Le véhicule embarquerait une batterie de 90 kWh, lui conférant aisément une autonomie de 300 km, générée par un moteur de 400 chevaux.

Jaguar I-Pace, la première voiture électrique du constructeur de luxe britannique – Crédits photo : Clean Technica

Le prix n’est pour l’heure pas encore communiqué, mais le véhicule est d’ores et déjà entré en phase de test, roulant sur route.

#8. Tesla Model X

Tesla propose outre ses Model S et Model 3, un SUV familial qui saura procurer joie et sentiment de légèreté vis à vis de la planète, à toute la famille. Il s’agit du Model X. Ce véhicule qui se présente sous les trais d’un Peugeot 3008, dispose de portières s’ouvrant en ailes de papillon, telles celles d’une Lamborghini.

Tesla Model X – Crédits photo : Tesla

Outre cette ouverture des portières gadget, le Model X de Tesla dispose d’un moteur électrique décuplant quelques 532 chevaux, soit de quoi affairer entre 380 et 450 km sur route, en toute aisance. Le véhicule dispose des principaux attraits des Model S et 3, soit la planche de bord géante et tactile de 17 pouces permettant d’avoir accès aux commandes de bord telles que le GPS ou la centrale multimédia.

La Tesla Model X – Crédits photo : Incognito Wraps

Mais également le système de purification d’air intérieur tant vanté par Tesla. La Model X démarre à partir de 81 200 dollars, tarif. Et pour ce tarif, difficile de trouver mieux, sauf si l’on consent à détruire la planète, en trichant chez le voisin thermique.

#9. Tesla Model 3

Tesla est à l’heure actuelle, le leader incontestable de l’automobile électrique. Malgré des tarifs réellement peu intéressants car très élevés, le Californien parvient à afficher un carnet de commandes plein à craquer, au point où il n’arrive plus à suivre la cadence en termes de production.

Nouvellement proposée par la marque, la Model 3 est une déclinaison bon marché de la Model S, dont il est question plus bas. Cette itération de la voiture électrique se veut toujours aussi agréable à regarder, toujours aussi moderne et sécurisée à conduire. Les seules concessions ayant été faites au niveau des matériaux utilisés dans la confection les accessoires.

Tesla Model 3 – Crédits photo : Tesla

La Model 3 affiche au compteur  que lui confère sa seule motorisation électrique de 306 chevaux. La batterie qui fait 60 kWh, largue sur le bitume 300 km. Autonomie relativement intéressante, à la croisée des chemins entre les véhicules thermiques et les hybrides.

Pour tout cet arsenal, il faudra quand même débourser  dollars. Ce tarif incluant un abonnement à vie aux bornes de recharge électrique de la marque, de plus en plus nombreuses dans nos contrées. Côté prix, la Model 3 démarre à un peu plus de 35 000 dollars.

#10. Tesla Model S

Les amoureux de puissance et de luxe, ont également droit à leur Tesla. La Model S est le premier véhicule 100 % électrique grand public construit par la marque, et celle-ci a reçu l’an dernier un relooking de surface. Nous ne nous étalerons pas sur ce point, juste le temps de rappeler qu’il s’agit d’un véhicule dont les tarifs de départ sont statués à 70 000 dollars. Il n’est donc pas donné.

La Tesla Model S P100D –
Crédits photo : Tesla

Ceci dit, il propose tout de même une motorisation 100 % électrique, à base d’un moteur électrique (cela va de soit) lâchant entre 382 et 518 chevaux sur route. Il permet d’ailleurs à la Model S d’infliger la honte à des sportives telles que les Ferrari et Lamborghini, en point moins de 3 secondes désormais, pour le 0 à 100 km/h.

En outre, le véhicule embarque une batterie dont la capacité est située entre 175 et 245 kWh, lui conférant une autonomie record de 540 km dans sa version la plus performante. C’est un réel exploit pour une voiture électrique.

Tesla Model S, Zurich, 31 January / 1 February 2013. James Lipman

Les plus de la Model S, sont bien évidemment son système de purification d’air intérieur, qui est de loin le plus efficace et complet du marché. Par ailleurs la Tesla Model S est également celle dotée en premier, d’un mode de conduite autonome, ou assisté par ordinateur.

Source :

Caranddriver