Accueil Recyclage Aux Pays-Bas, les couches-culottes sont recyclées en pots de fleurs

Aux Pays-Bas, les couches-culottes sont recyclées en pots de fleurs

299
PARTAGER
Des couches-culottes - Crédits photo : Shutterstock

Encore une innovation insolite dans le domaine du recyclage. Aux Pays-Bas outre le chewins-gum recyclé et utilisé dans la conception de chaussures, les couches-culottes sont elles-aussi désormais transformées en pots de fleurs. Explications

Des déchets transformés en objets du quotidien

Nombreux sont désormais les objets jadis considérés comme des déchets et utilisés de nos jours comme matière première pour la conception d’objets nouveaux.

On peut notamment penser aux stylos que Bic transforme en mobilier de jardin. Mais également les chewing-gums utilisés par ne société hollandaise pour la conception de semelles de chaussures de sport. Sans oublier le plastique de plus en plus utilisé pour fabriquer des bancs publics au Pays de Galles. Mais aussi construire des routes au Costa-Rica.

Tout ceci participe à l’effort mondial visant à réduire d’une part les déchets de notre environnement. Et d’autre part à réduire les proportions de matières premières utilisées dans la conception de nouveaux produits. Les matières premières sont de plus en plus rares.

Des couches-culottes recyclées en pots de fleurs

Les couches-culottes bien que peu de gens le sachent, sont fabriquées en partie à partir de plastique. En somme, recycler ces objets utilisés chez les bébés et personnes adultes à condition particulière, revient tout simplement à recycler du plastique. Cependant si les choses étaient aussi simples il n’aurait pas fallu autant de temps avant de voir les premiers pots de fleurs conçus à partir de couches-culottes.

Un bébé avec sa couche-culotte – Crédits photo : Pixabay

En effet, une fois les couches-culottes utilisées, elles se retrouvent communément à la poubelle. Incinérées puis stockées dans les décharges, ces protections rectales et urétrales sont à l’origine d’une certaine forme de pollution. Contre laquelle ARN une société néerlandaise, compte lutter grâce à une usine high-tech en cours de construction depuis le 18 septembre dernier.

L’objectif est à terme de traiter 15 000 tonnes de couches-culottes par an. Afin d’en extraire le précieux plastique, qui sera par la suite transformé en pots de fleurs. Ou en mobilier de jardin.

Source :

Sud Radio