France : vendu 85 euros, le maillot de l’équipe de France ne coûte que 3 euros à fabriquer !

2187
PARTAGER
Kylian Mbappé, jeune joueur Français arborant le nouveau maillot de l'équipe de France de football floqué de sa seconde étoile - Crédits photo : Nike Presse

Jusqu’où iront les multinationales pour en mettre plein les poches aux actionnaires ? Si nous sommes loin de pouvoir répondre à cette question, le dernier fait divers relatif aux frasque d’une grande firme américaine risque de laisser un goût amer dans les bouches de certains. En effet, alors que nous fêtons encore la victoire française à la Coupe du monde de football en Russie 2018, le nouveau maillot de l’équipe de France fait polémique à cause de son prix exorbitant.

Ce dernier, commercialisé à 85 euros dans les boutiques spécialisées ou en ligne, ne coûterait en fait que 3 euros à fabriquer. Comment expliquer un tel fossé ?

Nike se taille la part du lion

C’est l’équipementier sportif américain Nike qui se charge du design et de la confection des maillots de l’équipe de France de football depuis quelques années. Si le nouveau partenariat entre l’américain et les Bleus a fait couler beaucoup d’encre à l’époque, les choses ne semblent toujours pas au beau fixe.

En effet, une récente enquête menée en Thaïlande a permis de mettre en lumière les marges gargantuesques que se fait Nike en écoulant les maillots des Bleus. Ceux-ci, fabriqués dans ce pays d’Asie du Sud-est pour 3 euros, se retrouvent vendus à 85 euros pièce pour la version replica dans les rayons des boutiques. Les prix peuvent aisément grimper jusqu’à 140 euros pour la version authentic.

Antoine Griezmann, Kylian Mbappé et Paul Pogba portant le nouveau maillot des Bleus floqué de deux étoiles – Crédits photo : Instagram

Ce prix de vente est donc 47 fois supérieur au coût réel de fabrication. Si aucune loi ne contraint Nike à proposer ses productions à des prix raisonnables, on décrie cependant le fait que la marque utilise sans vergogne les travailleurs thaïlandais pour des salaires ridicules tout en empochant au passage des sommes de cet ordre.

Si délocaliser une entreprise dans un pays où la main-d’œuvre est peu onéreuse n’est pas un fait nouveau, le cas Nike revêt un caractère assez déplaisant du fait des salaires scandaleux octroyés par la firme à des employés travaillant à des cadences infernales pour produire les maillots que nous portons.

Pour information, la firme a quitté la Chine en délocalisant ses sites de production au Vietnam, en Thaïlande ou en Indonésie en arguant que les travailleurs chinois lui revenaient bien trop cher désormais.

Une entreprise au passif scandaleux

Le chemin de Nike est semé de scandales en tous genres. La firme américaine est loin de pouvoir rivaliser sur le plan médiatique avec son plus gros rival Adidas, qui jouit d’une meilleure image de marque. Ceci est en partie dû à l’intérêt de l’équipementier allemand pour l’écologie.

Adidas développe en effet chaque jour de nouveaux procédés lui permettant de recycler les matériaux utilisés pour confectionner ses équipements.