Allemagne : l’été fait exploser les records de consommation de bière… et crée une pénurie

555
PARTAGER
La bière coule à flot en Allemange en cet été ensoleillé - Crédits photo : Pixabay

L’été 2018 sera probablement l’un des plus chauds et mémorables qu’aura connus l’Allemagne. La nation réputée pour ses jerrycans (verres de taille XXL) de bière voit en effet son nom relié à un nouveau record. Celui du pays où l’on aura consommé le plus de bières cet été. L’été se conjugue en effet avec la bière outre-Rhin, et ce ne sont pas les fabricants créant peut-être une pénurie artificielle qui diront le contraire.

L’Allemagne loin devant en terme de consommation de bière

Ce n’est pas uniquement sur le terrain de la technicité et de l’économie que l’Allemagne dépasse la France. En effet, le pays dirigé par Angela Merkel est en 2018 le troisième consommateur de bière au monde. Avec un record de 106 litres par habitant et par année.

Le voisin d’outre-Rhin se laisse toutefois distancer par la Tchéquie et l’Autriche. Où les habitants avalent jusqu’à 148,6 et 107,8 l/an respectivement. La France se hisse au 41e rang avec 30 l/an par habitant. Même la Belgique fait mieux que nous question bière avec 74 l/an par habitant.

Et l’été n’a fait que renforcer cette réputation

Il fait très chaud cet été en Allemagne. Le mercure pointe à plus de 30 degrés quasiment tous les jours dans une nation où le climat se veut habituellement doux. Il fait si chaud que les fans de la levée de coude affluent en masse chaque jour dans les supérettes et buvettes pour y consommer le précieux breuvage.

La bière coule à flots durant les festivals, c’est connu – Crédits photo : Pixabay

Si le but premier est de se désaltérer et de s’hydrater tout en y prenant du plaisir, un problème subsiste tout de même. Les fabricants manquent de bouteilles et casiers ou stocker la bière avant de l’écouler. Ceci est dû au fait que les consommateurs ne rapportent pas systématiquement ces derniers à la consigne. Ce qui a pour effet pervers de créer une pénurie. À laquelle les brasseurs essaient de trouver solution par des moyens assez insolites.

Les consommateurs invités à ramener les bouteilles et casiers à la consigne

Est-ce la forte chaleur qui fait oublier de ramener les bouteilles et casiers à la consigne ? Ou alors le fait que la grande majorité des consommateurs saisonniers achètent des vivres éthyliques avant de prendre la route en vacances ? Qu’à cela ne tienne, les brasseurs se mobilisent afin d’inviter les consommateurs à rapporter les cadavres de bouteille.

À Bochum dans le Ruhr, le brasseur Fiege s’est même livré à une invitation tacite sur les réseaux sociaux. « La consigne d’abord, le plaisir ensuite » peut-on lire sur la page Facebook de ce dernier.

Source :

ConsoGlobe