Accueil Recyclage Pu:rest : Carlsberg invente la première bière brassée à base d’eaux usées

Pu:rest : Carlsberg invente la première bière brassée à base d’eaux usées

341
PARTAGER
Pur:est, la première bière à base d'eau recyclée du monde - Crédits photo : IVL

Jusqu’où poussera-t-on le concept de recyclage ? Personne ne peut réellement le prédire pour l’instant. Cependant, à l’heure où le plastique est plus que combattu au Rwanda, où l’écoutourisme est devenu la nouvelle tendance à absolument essayer cet été (voir notre top 5 des meilleures destinations pour faire de l’écotourisme cet été !), au royaume de Suède le brasseur Carlsberg s’est associé avec l’Institut suédois de recherche sur l’environnement afin de développer un type nouveau de bière, la Pu:rest.

Bière brassée à partir d’eaux usées. Personne n’aura certes envie d’y goûter pour l’instant probablement. Mais comment la marque mondialement connue en est-elle arrivée jusque-là ? Explications.

Une marque à l’affût de son éco-plan

Fabriquer de la bière, d’une part cela revient hyper cher aux brasseurs, mais le tribu est encore plus lourd pour notre planète qui est délestée de centaines de millions de litres d’eau chaque année pour nous saouler. La situation alarmante relative à l’état des nappes phréatiques de la Terre pousse régulièrement particuliers et entreprises à développer des idées ingénieuses permettant de produire de l’eau propre à la consommation.

On peut citer par exemple le CloudFisher, cette espèce de filet qui transforme le brouillard en eau potable au Maroc. Mais aussi le système de filtres Chove Chuva permettant aux Brésiliens de transformer de l’eau de pluie en eau 100 % potable et à moindres frais.

Outdoors Wet Travel Also Water Fountain – Crédits photo : Max Pixels

Puisque la tendance du tout vert a la cote en ce moment, Carlsberg qui brasse depuis des lustres quantités de bières a pris le chemin inverse et au lieu de trouver une source alternative de production nouvelle d’eau, la marque danoise se sert plutôt d’eaux usées pour fabriquer la Pu:rest, sa nouvelle bière.

Le secret de Pu:rest ? Des eaux usées recyclées

Carslberg se sert en fait dans le circuit des eaux usées suédois. Où la marque collecte les quantités nécessaires pour brasser sa Pu:rest. Une fois l’eau collectée, elle est acheminée dans ses usines où elle est filtrée. On débarrasse cette dernière de ses macro-éléments. Puis un ingénieux système de filtre nettoie l’eau de ses micro-éléments.

Une fois filtrée, l’eau est purifiée afin d’y éliminer toute trace biologique, nocive ou non. La fin du processus aboutissant à une eau 100 % pure, et propre à la consommation.

Et une bière plus écologique tout cet été

L’été qui approche sera l’occasion pour les organisateurs de proposer moult festivals musicaux aux amateurs du genre. Nombreux sont les bars et autres établissements qui ont fait le choix d’ajouter la Pu:rest à leur catalogue.

De la bière Carlsberg, le brasseur danois de renommée mondiale – Crédits photo : Flickr

L’objectif visé et assumé par l’Institut suédois de recherche sur l’environnement est de mettre une emphase sur la gestion durable des ressources hydriques propres à la consommation. Mais surtout de sensibiliser les populations de la terre aux enjeux de l’eau, sa valeur et sa préservation.

Même si au fond faibles sont les chances de voir Pu:rest faire grimper le chiffre d’affaires de Carlsberg. En effet, le quotidien suédois The Local qui reprenait quelques réactions de consommateurs sur la page Facebook du brasseur soulignait combien ces derniers sont peu convaincus par le concept. Ils seraient peu enclins à consommer de la bière faite à base d’eaux usées, même recyclées.