Top 5 des meilleures destinations pour faire de l’écotourisme cet été !

187
PARTAGER
L'écotourisme a la cote en ce moment. Quelles sont les destinations que nous vous recommandons ? - Crédits photo : PxHere

L’été approche à grands pas et il est déjà question de planifier ses vacances de cette année. Fan de montagnes ou de plages (voir la liste officielle des plages les plus respectueuses de l’environnement en France) ? Fan de tropiques ou tout simplement à la recherche de l’aventure ? Voici notre top 5 des destinations pour concilier tourisme et écologie. Le top 5 des meilleures destinations pour faire de l’écotourisme cet été ! La première destination en surprendra plus d’un…

N’oubliez pas de faire un tour ici afin d’en apprendre plus au sujet des villes les plus avancés en matière d’écotourisme.

L’écotourisme, une nouvelle tendance

Au vu des conséquences socioéconomiques et environnementales qu’il engendre, le tourisme a dû être repensé afin de mieux concilier la récréation des voyageurs et locaux durant les vacances et le respect de notre écosystème. Le tourisme se doit d’être responsable, d’où est né le concept d’écotourisme. Cette nouvelle forme de tourisme est fondée sur la découverte de la nature et de notre environnement. Le tout en y imprimant le moins possible de traces de notre passage.

L’écotourisme est tendance en ce moment. Ce qui est une excellente chose en soi d’une part pour les caisses des nations promouvant cette forme de tourisme et d’autre part pour l’environnement qui gagne des adeptes de sa protection ou dans l’absolu de son respect. Sans plus tarder, voici notre top 5 des destinations à privilégier pour l’écotourisme cet été.

Destination écotouristique #5 : le Brésil

Le Brésil fait partie de ces nations gâtées par la nature. Le pays est un excellent choix pour pratiquer l’écotourisme cet été. Regorgeant en effet de richesses naturelles à couper le souffle, le Brésil est un exemple de gigantisme à l’état brut. Le pays s’illustre également dans le domaine de l’écologie au travers de la ville de Curitiba.

Ce pays d’Amériques du Sud détient des merveilles telles que les chutes d’Igaçu, la baie de Rio ou la forêt amazonienne. La plus impressionnante de toutes étant le Pantanal situé dans l’ouest du Brésil. Il s’agit de la plus grande et diversifiée des zones marécageuses du monde. Sa superficie équivaut au tiers de celle de la France.

Vue paradisiaque du Pantanal, la plus vaste étendue marécageuse du monde – Crédits photo : Flickr

On peut notamment y admirer à cheval ou en canoë une flore ultra tropicale et ô combien luxuriante, au milieu de laquelle se développe une faune sauvage composée principalement de crocodiles et caïmans, sans compter les innombrables espèces d’oiseaux et poissons.

Destination écotouristique #4 : la France

Faute de moyens pour aller à l’autre bout du monde ou juste envie de découvrir les bas-fonds de la nation ? Vous pouvez également pratiquer de l’écotourisme à la maison, ou juste à côté.

En effet, jouissant d’une biodiversité immensément riche, la France possède espaces naturels, sites touristiques naturels, grottes où faire des excursions, gîtes regorgeant d’un patrimoine culturel sans précédent, mais surtout des parcs nationaux où chacun pourra étancher sa soif de nature. Tout ceci fait de notre pays un excellent candidat pour l’écotourisme. Nous vous recommandons d’effectuer le voyage en train ou à vélo, afin de redécouvrir le pays sous ses coutures les plus naturelles.

Lac du Lauzon au parc national des Écrins – Crédits photo : Wikimedia

Parmi les parcs à visiter absolument, le parc national des Écrins situé en plein cœur des Alpes est un excellent choix. 1 800 espèces végétales, 210 espèces de volatiles et 64 de mammifères cohabitent dans ce parc qui met également à la disposition des visiteurs des sites où il est possible d’effectuer des activités en pleine nature. Notamment de l’escalade, de la randonnée ou du canyoning.

Destination écotouristique #3 : la Guadeloupe

Désignée réserve de biosphère par l’Unesco en 1992, la Guadeloupe propose dans la continuité des parcs naturels avec faune et flore uniques un peu plus d’exotisme. Pour la couleur des eaux cristallines et du sable qui jalonne les plages, faire un petit détour par la Guadeloupe laissera forcément des traces indélébiles dans votre mémoire.

Le pays dans son entièreté ou presque est considéré comme un parc naturel à ciel ouvert où cohabitent de nombreuses espèces de poissons ou de mammifères marins.

Les Saintes en Guadeloupe – Crédits photo : Flickr

Parmi les merveilles à y découvrir, on compte notamment la Soufrière, un volcan encore en activité qu’il est possible de visiter à pied ou en hélicoptère. N’oubliez pas votre casque et une carte postale pour VivreDemain !

Destination écotouristique #2 : le Canada

La Canada est sans aucune contestation possible l’un des pays dont la nature est la mieux conservée du monde. La nation des caribous détient des réserves naturelles à couper le souffle où cohabitent dans les marais, rivières, lacs, prairies et forêts de nombreuses espèces terrestres et aquatiques de poissons, oiseaux, mammifères et reptiles.

Le Canada est également la terre des grands espaces boisés. Il y fait bon pratiquer l’écotourisme. En termes de statistiques, le Canada compte 36 parcs naturels nationaux dont le plus grand parc transfrontalier du monde, situé à la frontière avec les États-Unis au niveau de l’Alaska.

Stream Canada River Fall Landscape Scenic Autumn – Crédits photo : Max Pixels

Y faire du canoë, des randonnées ou du rafting éveille des sensations uniques. Et mieux encore pendant le fameux été indien durant lequel la nature resplendit de beauté et luxe. Et elle se pare de couleurs à couper le souffle.

Destination écotouristique #1 : le Costa Rica

Le Costa Rica est un pays d’Amérique centrale bordé à l’ouest et à l’est par les océans Pacifique et Atlantique. Ce petit État en voie de développement compte dans de nombreux palmarès, dont celui des nations les plus respectueuses de l’environnement.

Là-bas les populations vivent pratiquement à 100 % au quotidien grâce à de l’énergie produite par le circuit du renouvelable et le pays s’est engagé il y a de nombreuses années à lutter contre le tourisme de masse et l’industrialisation à outrance. Le tout en respectant toujours plus l’environnement et en défendant les espèces naturelles. Au Costa Rica, il n’existe aucun zoo, les animaux cohabitent dans la nature avec les hommes et tout se passe bien jusqu’ici. Plus de 30 % de son territoire est protégé, et pour cause. Le Costa Rica concentre sur son sol 12 000 espèces de plantes, 850 d’oiseaux (dont les très rares quetzal et toucan) et 160 de mammifères. Sans parler des innombrables espèces de papillon, poissons, reptiles, amphibiens.

Il s’agit donc avant ou après le Canada de l’une des nations disposant de la nature la mieux préservée du monde. Une sorte de tampon écologique entre l’Amérique du Sud très tournée vers la protection et le respect de l’environnement et les États-Unis plus tournés vers l’usage à outrance des ressources naturelles.