Accueil Biodiversité L’organisation WWF tente de sauver les phoques de Saimaa

L’organisation WWF tente de sauver les phoques de Saimaa

129
PARTAGER
saimaa
Lac Saimaa en Finlande - Crédit photo : Wikimedia Commons

Le réchauffement climatique menace de nombreuses espèces parmi lesquelles se trouve le phoque de Saimaa. Il n’en reste plus qu’une poignée et, pour les sauver, les humains doivent intervenir.

Une sous-espèce unique de phoques

Le phoque de Saimaa est une sous-espèce qui ne se trouve que dans un seul lieu au monde. En effet, comme son nom l’indique, la sous-espèce vit aux abords du lac Saimaa, en Finlande. La population de ce phoque a été réduite de façon extrême. Aujourd’hui, il ne reste plus que trois cent quatre-vingts phoques de Saimaa.

Découvrez cette fascinante sous-espèce dans un documentaire :

Cette espèce à la particularité de creuser dans les tas de neige afin de se confectionner des tanières. Ces petites constructions leur servent d’abris pour mettre bas. Et c’est là que le réchauffement climatique sévit : la neige disponible pour ces tanières est de plus en plus rare. Elle ne cesse de se réduire au fil des années. À terme, les bébés pourraient naître sur la glace, à la merci des prédateurs et du froid.

La création de tanières artificielles

L’ONG WWF ne peut se résoudre à laisser cette sous-espèce s’éteindre sans intervenir. Pour assurer de bonnes conditions aux bébés phoques, de la naissance à leur émancipation, l’organisation a créé à la main des tas de neige pour que les phoques puissent y creuser leurs abris. Et cette intervention humaine semble être des plus efficaces.

La vidéo Brut du sauvetage des phoques de Saimaa par les hommes :

L’année dernière, plus de quatre-vingts phoques de Saimaa sont nés, dont 90 % dans les abris créés par l’homme. L’ONG WWF se dit ravie d’avoir pu aider une espèce menacée de cette façon. Mais il ne s’agit que d’une solution provisoire et l’association le sait. Il faut intervenir sur le problème d’origine, à savoir le réchauffement climatique, si on veut réellement pouvoir sauver le phoque de Saimaa ainsi que toutes les autres espèces menacées.

Source :

Francetvinfo