Accueil Maladies & Problèmes La chirurgie de l’obésité a augmenté de 21 en 20 ans en...

La chirurgie de l’obésité a augmenté de 21 en 20 ans en France

460
PARTAGER
La chirurgie de l’obésité a augmenté de 21 fois en 20 ans en France. Crédit photo : Pixabay, cocoparisienne

Le monde subit une recrudescence d’obésité. En France, cette élévation est contrebalancée par un recours aux chirurgies bariatriques jugées disproportionné par un rapport officiel. Ces recours excessifs à la chirurgie seraient liés à un meilleur accès aux soins.

Une multiplication par 21 du nombre d’opérations

Pour réduire les maladies liées à l’obésité comme le diabète, l’hypertension artérielle, les complications ostéo-articulaires et l’excès de cholestérol, le nombre d’opérations est passé de 2 800 en 1997 pour atteindre 59 300 en 2016. Les opérations ont été multipliées par 21, d’après un rapport de la Drees (Direction de la recherche des études de l’évaluation et des statistiques) relavant du ministère de la Santé. L’étude dont les auteurs sont Philippe Oberlin et Christine de Peretti est parue le 14 février dans la revue Drees.

De plus en plus de Français ont recours à la chirurgie bariatrique. Crédit photo : Pixabay, Engin_Akyurt

Nées aux États-Unis dans les années 1960, les premières chirurgies de l’obésité visaient à couper des parties de l’intestin grêle. Pour mieux traiter l’obésité, elles faisaient subir aux aliments une faible digestion. Malgré son bon taux de réussite, cette pratique donnait lieu à des complications tardives parfois graves.

Une meilleure chirurgie de l’obésité

En 1990, la vente d’anneaux périgastriques ajustables ainsi que le développement de la cœlioscopie ont permis l’émergence de la chirurgie bariatrique. Cette chirurgie peut agir en limitant les apports alimentaires ou en créant une mauvaise absorption des aliments. Dans ce domaine, la France bat tous les records d’intervention avec 8,4 pour 10 000 habitants contre 6,1 aux États-Unis.

L’étude montre aussi qu’il y a une prédominance féminine qui représente plus de 80 % des opérés. Cela peut « aussi être le signe d’un suivi plus aléatoire des recommandations », selon ses auteurs. En effet, l’Organisation mondiale de la santé recommande la chirurgie bariatrique en cas d’obésité morbide lorsque l’IMC est au-dessus de 35 ou 40. Elle doit donc être recommandée quand une perte de poids peut aider à guérir d’une maladie.

Comprendre et traiter l’obésité. Approche pluridisciplinaire intégrative. Crédit photo : Amazon

Achetez ce livre sur Amazon Comprendre et traiter l’obésité. Approche pluridisciplinaire intégrative à 29,90 €. Il vous aidera à mieux appréhender cette maladie.