Accueil Biodiversité Des photographies inédites du fond marin de l’océan Austral capturées par un...

Des photographies inédites du fond marin de l’océan Austral capturées par un sous-marin de Greenpeace

573
PARTAGER
greenpeace
Crédit photo : CHRISTIAN ÅSLUND / GREENPEACE UNITED KINGDOM

Les plongeurs de Greenpeace ont croisé et surtout découvert bon nombre d’espèces jusqu’alors méconnues dans l’océan Austral. Le but était de soutenir la proposition de création d’un sanctuaire marin en mer de Weddell soumise au vote en octobre 2018.

Greenpeace plonge pour découvrir la faune marine

Dans les profondeurs des océans, de nombreuses espèces sont encore inconnues. Impossible à sonder depuis la surface ou depuis le ciel, les abysses renferment une biodiversité incroyable que les scientifiques et les associations cherchent à connaître. C’est dans ce but que l’ONG Greenpeace sonde pour la toute première fois les fonds marins de l’océan Austral.

greenpeace
Une seconde espèce découverte 300 mètres sous la surface de l’océan Austral — Crédit photo : CHRISTIAN ÅSLUND/ GREENPEACE UNITED KINGDOM

Grâce à un sous-marin, les plongeurs de l’association sont parvenus à rencontrer des espèces inconnues. Ils les ont donc photographiées et répertoriées. John Hocevar, un biologiste marin travaillant avec l’association, explique : « J’espère que nos observations vont contribuer à démontrer pourquoi nous devons protéger cet écosystème précieux ». 

Une rencontre avec des espèces inconnues

Une biologiste marine spécialiste de l’Antarctique du nom de Susanne Lockhart fait partie des membres présents dans l’engin d’expédition sous-marin. Elle explique que les recherches n’en sont qu’à leurs débuts. Elle précise aussi qu’« il y a des indications claires de la présence d’un écosystème marin vulnérable d’après les premières images ». La biologiste ajoute que l’exploration va se poursuivre afin de déterminer quelles sont les zones qu’il faut protéger en priorité.

Espèce découverte à 300 mètres dans l’océan Austral — Crédit photo : CHRISTIAN ÅSLUND/ GREENPEACE UNITED KINGDOM

L’expédition actuellement menée par Greenpeace doit durer trois mois. À l’aide de son navire brise-glace baptisé Artic Sunrise, l’association a l’intention de plaider pour la création d’un sanctuaire marin dans cette zone, la mer de Weddell. Il s’agirait du plus grand au monde, qui s’étendrait alors sur 1,8 million de kilomètres carrés. Cette superficie représente cinq fois celle de l’Allemagne, le pays qui est à l’origine de cette proposition. Les États membres de l’Union européenne l’examineront au mois d’octobre de cette année 2018.

Source :

Francetvinfo