Accueil Biodiversité Des traces de vie vieilles de 3,5 milliards d’années confirmées par des...

Des traces de vie vieilles de 3,5 milliards d’années confirmées par des fossiles

389
PARTAGER
Image d'illustration. Crédit photo : DarkoStojanovic, Pixabay

En Australie, des fossiles renfermant des spécimens microbiens aux métabolismes différents ont été découverts. Vieux de 3,5 milliards d’années, ces derniers seraient les plus vieilles traces de vie terrestre confirmées jusqu’à nos jours.

Aux sources de la vie

D’après ces études, ces spécimens microbiens consommaient du méthane tandis que d’autres utilisaient déjà la photosynthèse. Les scientifiques de l’Académie américaine des sciences (PNAS) à l’origine de cette étude pensent que la vie est disséminée un peu partout dans l’univers. Mais, pour eux, il ne s’agirait que de micro-organismes.

Crédit photo : PublicDomainPictures

Les signatures chimiques de onze spécimens issus de cinq espèces dont certaines sont semblables à celles vivantes de nos jours ont été retrouvées. Ces signatures ont été examinées grâce à une nouvelle technologie de spectrométrie de masse. John Valley, professeur de géochimie à l’université du Wisconsin, affirme que certaines d’entre elles produisaient du méthane pendant que d’autres en consommaient. D’autres par contre se servaient de l’énergie solaire pour la photosynthèse.

Une vie sans oxygène et faite de méthane

Une bonne partie de l’atmosphère de la terre devait être faite de méthane à cette époque. En effet, la terre était jeune et recevait fréquemment des chutes de comètes. L’oxygène était donc un gaz rare, voire absent. Une partie de ces bactéries appartenaient aux archées, il s’agissait d’êtres vivants unicellulaires sans noyau. Plusieurs sont en tout point semblables aux micro-organismes présents de nos jours.

Image d’illustration. Crédit photo : DarkoStojanovic, Pixabay

Les espèces microbiennes sur terre auraient donc une origine lointaine, elles auraient connu une terre sans oxygène. Si l’on considère que la vie a débuté il y a 4,3 milliards d’années, la présence de différents types de microbes indique que la vie a probablement commencé avant cette date selon William Schopf, chargé des études de paléobiologie à l’université de Californie.

Des études parues en septembre dans la revue britannique Nature avaient révélé également des indices de vie remontant à 3,95 milliards d’années.

Source :

Europe1