Accueil Réchauffement Climatique COP 23 : réchauffement climatique, trois combats perdus d’avance par l’homme

COP 23 : réchauffement climatique, trois combats perdus d’avance par l’homme

376
0
PARTAGER
COP 23 rechauffement climatique, trois combats perdus d’avance par l’homme
Crédits photo e-RSE

La majorité des études réalisées montre que le réchauffement climatique provoque des conditions météorologiques extrêmes et que la température du système climatique est déjà élevée. Malgré le sommet de la COP 23 sur le climat à Bonn, on se demande bien si  l’homme n’a pas déjà perdu ce combat d’avance puisque nous polluons toujours plus.

Les vagues de chaleur sont passées au stade supérieur

Près d’un tiers de la population mondiale est maintenant exposée à des conditions climatiques qui produisent des vagues de chaleur mortelles. Près de la moitié de la population mondiale devrait subir des périodes de chaleur meurtrière d’ici la fin du siècle, même si les gaz à effet de serre sont radicalement supprimés.

emissions de dioxyde de carbone
Crédits photo RFI Savoirs

15 des 16 années les plus chaudes ont été enregistrées depuis 2000. Les émissions de dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre augmentent régulièrement. Pendant ce temps, les records de chaleur et de précipitations dégringolent.

Les calottes glaciaires et la glace de mer fondent plus rapidement que prévu

La banquise diminue actuellement d’environ 13 % par décennie. En septembre 2017, la glace de la mer Arctique a atteint son huitième plus faible record, selon le Centre national de données sur la neige et la glace.

La glace de mer en déclin a deux effets principaux sur ce processus. Premièrement, l’échauffement des pôles perturbe le flux de chaleur global de la Terre en modifiant son gradient de température. Deuxièmement, les régimes de vent altérés poussent plus de glaces vers l’Atlantique, où il se transforme en eau douce froide.

Conséquence immédiate : l’élévation du niveau de la mer s’accélère

L’élévation du niveau de la mer s’est accélérée depuis les années 1990 à cause de la hausse des températures, avec un dégel de la calotte glaciaire du Groenland déversant encore plus d’eau dans les océans.

Le taux annuel d’élévation du niveau de la mer a augmenté à 3,3 millimètres en 2014 et au cours du siècle dernier, il a augmenté d’environ 20 cm. De nombreuses études scientifiques prévoient une accélération avant la fin de ce siècle, alors que le réchauffement de la planète fait fondre plus de glace sur terre.

Alors, devrons-nous encore nier les effets du réchauffement climatique ?

Source :

Francetvinfo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz