Accueil Recyclage Au Ghana, le plastique utilisé pour construire des routes

Au Ghana, le plastique utilisé pour construire des routes

85
PARTAGER
Une route de pavés en asphalte fait à partir de plastique - Crédits photo : Netplast

Les projets visant à réorienter l’usage du plastique usagé foisonnent désormais sur la planète. Tandis qu’en Europe dès 2021 il sera réutilisé dans la fabrication de bouteilles plastiques de novo. Au Royaume-Uni ce déchet polluant est transformé en haut-parleurs sans-fil et désormais au Ghana le plastique est utilisé pour construire des routes. C’est l’idée d’un jeune ingénieur qui a trouvé en cette ressource quasiment intarissable le moyen de remplacer le sable marin.

Du plastique pour concevoir des routes, fallait y penser

Chaque année, le Ghana produit l’équivalent de 22 000 tonnes de déchets plastiques. Malheureusement, seuls 2 % de cette production est recyclée en fin de vie des produits qu’elle a servie à fabriquer. Du coup le plastique se retrouve un peu partout et attend que le temps fasse son œuvre… dans 450 années. Des décharges à ciel ouvert croulent sous le poids des amas de plastique.

Fort de ce constat et conscient des conséquences de la prolifération du plastique dans un écosystème Nelson Boateng un jeune ingénieur Ghanéen a muri l’idée de se servir autrement de cette manne polluante.

Il lança dès lors Nelplast, une start-up qui développe des solutions de réutilisation durable du plastique usagé. Naquît de Nelplast la route à base de plastique. Porteur et hautement avant-gardiste le projet fit l’objet d’un documentaire inédit projeté durant Forum Economique Mondial le 28 février dernier.

Des routes plus écologiques

Pour la phase de test de sa création, Nelson fabriqua en 2017 un broyeur de fortune qu’il utilisa par la suite pour traiter et recycler deux tonnes de sacs plastiques usagés. Pour y parvenir, le broyeur déchiquette le plastique qu’il mélange ensuite à du sable fin. Le mélange ainsi créé est chauffé dans un tambour métallique.

Cet asphalte de synthèse est constitué à 80 % de plastique et 20 % de sable. Il est coulé dans des moules et le produit fini est un pavé durable qui est ensuite utilisé pour habiller les rues ghanéennes.

Source :

France Info