Accueil Biodiversité Manchot royal : le mystère de la disparition de 88 % de la plus...

Manchot royal : le mystère de la disparition de 88 % de la plus importante colonie demeure

190
PARTAGER
manchots
Manchots royaux - Crédit photo : Pixel-Mixer - Pixabay

Ces trente-cinq dernières années, la colonie de manchots royaux de l’île aux Cochons n’a cessé de fondre. Les chercheurs avancent différentes hypothèses quant à l’origine de cette inquiétante disparition.

Les manchots royaux de l’île aux Cochons disparaissent

Dans le sud de l’océan Indien se trouve l’île aux Cochons. Il s’agit du lieu de vie de la plus grande colonie de manchots royaux du monde. Elle était même la seconde plus grande colonie de toutes les espèces de manchots réunies. La dernière visite de l’île par des scientifiques remonte à 1982. Cette année-là, ils ont compté 500 000 couples reproducteurs, soit une population de plus de deux millions d’individus.

manchots
Manchots royaux — Crédit photo : MemoryCatcher — Pixabay

Mais selon une récente estimation des chercheurs du Centre d’études biologiques de Chizé (université de La Rochelle/CNRS), la colonie ne compterait aujourd’hui plus que 60 000 couples. Cela représente un déclin de 88 % en seulement trente-cinq ans. L’île est isolée et inaccessible. Les chercheurs se sont donc fondés sur des images satellites et aériennes pour évaluer les surfaces occupées par les manchots durant les quatre-vingts dernières années. Et la colonie n’a cessé de diminuer.

El Niño, le responsable ?

Les scientifiques ont avancé plusieurs hypothèses quant à la cause possible de cette étrange disparition. Le déclin de la population aurait débuté vers la fin des années 1990, ce qui coïncide avec un important épisode climatique provoqué par El Niño. L’événement avait aussi touché une autre colonie de manchots située à une centaine de kilomètres de l’île aux Cochons. Mais celle-ci est plus grande, et la compétition pour la nourriture est très importante. Les effets d’une simple pénurie sont décuplés.

manchots
Manchot royal — Crédit photo : Martin Fuchs — Pixabay

Une autre hypothèse évoque une épidémie de choléra aviaire, qui affecte actuellement plusieurs espèces d’oiseaux de mer sur diverses îles de l’océan Indien. Mais ces hypothèses peinent à expliquer à elles seules l’important déclin de la population de manchots royaux. Des études de terrain devraient bientôt être lancées pour découvrir l’origine de ce phénomène.