Accueil Environnement Terrestre En Louisiane, une île va être rayée de la carte par la...

En Louisiane, une île va être rayée de la carte par la montée des eaux

448
PARTAGER
île
Crédit photo : Wikimedia Commons

Les ouragans et la montée des eaux vont faire disparaître une île de Louisiane, aux États-Unis. Les habitants vont devoir quitter ces terres condamnées.

L’eau menace l’île Jean-Charles

En Louisiane, l’île Jean-Charles est vouée à disparaître de la carte. Aujourd’hui, elle n’est plus qu’un bout de terre isolé, cerné par les eaux. L’île est menacée par la montée des eaux, mais bon nombre d’habitants refusent de quitter leurs terres. Pourtant, ce lieu est connu pour subir les caprices de la nature. Les catastrophes naturelles balayent régulièrement le peu qu’il en reste.

Un documentaire sur la disparition de l’île Jean-Charles (en anglais) :

Totalement rongé par l’érosion, il n’y a plus d’espoir pour ce lieu. Les habitants de l’île Jean-Charles pourraient donc devenir les premiers réfugiés climatiques du pays. Certains sont nés ici, y ont grandi. Il leur est difficile d’imaginer leur terre natale ensevelie par les eaux. Pourtant, on estime que 90 % des terres ont d’ores et déjà été englouties. Ce n’est plus qu’une question de temps.

90 % des terres d’ores et déjà englouties

L’eau s’est infiltrée partout, guidée par l’érosion et les effets des différentes catastrophes naturelles. Les ouragans sont malheureusement assez courants dans cette région. Aujourd’hui, l’île a perdu 90 % de ses terres. Auparavant, les habitants parvenaient tant bien que mal à naviguer sur les bras de mer étroits. Désormais, le canal est suffisamment large pour laisser passer plusieurs bateaux.

île
Crédit photo : Anastasia Taioglou – Unsplash

Les habitants de l’île se disent tristes de voir l’endroit où ils ont grandi disparaître ainsi. Dans quelques années, l’eau aura tout recouvert. Quatre cents personnes vivaient sur l’île Jean-Charles, mais ils ne sont plus qu’une poignée. L’érosion et la montée des eaux menacent toutes les régions côtières de la planète. Si certains facteurs accélèrent la disparition du littoral, l’ensemble des continents sont concernés par ce problème. Si rien ne change, en 2100 le niveau des océans aura gagné 65 centimètres.

Source :

Francetvinfo