Accueil Alimentation Les ressources annuelles de la Terre sont officiellement épuisées

Les ressources annuelles de la Terre sont officiellement épuisées

502
PARTAGER
ressources
Crédit photo : JuergenPM - Pixabay

Ce mercredi 1er août, nous avons officiellement utilisé l’ensemble des ressources que notre planète peut produire en un an. Chaque année, le jour du dépassement écologique survient de plus en plus tôt, ce qui inquiète les organisations environnementales.

Nos ressources s’amenuisent au fil du temps

L’année dernière, les ressources de la Terre étaient épuisées à la date du 2 août. Cette année, nous avons dépassé ce seuil encore plus tôt. L’ONG Global Footprint Network l’a annoncé. À cette date, nous avons utilisé plus de sols fertiles, d’arbres et de poissons que la Terre peut en fournir en un an pour nous loger, nous déplacer et nous alimenter. Nous avons également émis plus de carbone que les océans peuvent en absorber.

ressources
Crédit photo : Pexels

Les ONG environnementales dénoncent notre mode de vie. Le fait que le jour du dépassement écologique survienne de plus en plus tôt est dû au gaspillage et à la surconsommation. L’ONG WWF souhaite rappeler à tous qu’un tiers des aliments produits ne sont pas consommés, et donc jetés.

Le jour du dépassement n’est pas le même en fonction des pays

Sur Terre, tous les pays ne sont pas égaux face à la gestion des ressources. La France est un mauvais élève puisque ce jour est survenu le 5 mai. En Europe, la plupart des pays dépassent le seuil durant le mois de mai. Le Vietnam est le pays qui utilise le mieux ses ressources, puisqu’il connaîtra son jour du dépassement le 20 décembre 2018.

ressources
Crédit photo : Evi Radauscher – Unsplash

Le site du « jour du dépassement » souhaite remédier à cette surconsommation en proposant des alternatives. Ces dernières portent sur le développement des énergies vertes, la lutte contre l’expansion démographique (par le remaniement des villes) ainsi que la lutte contre le gaspillage alimentaire et la surconsommation de viande. Selon Global Footprint Network, l’empreinte écologique de l’humanité est de 2,7 hectares par habitant. Ainsi, nous aurions besoin de 1,7 planète Terre pour ne pas vivre sur nos réserves.

Source :

Demotivateur