Accueil Environnement Terrestre Sibérie : la péninsule de Yamal convoitée pour l’exploitation gazière

Sibérie : la péninsule de Yamal convoitée pour l’exploitation gazière

273
PARTAGER
Arctique
Crédit photo : Anders Jilden - Unsplash

La péninsule de Yamal se trouve à six cents kilomètres au nord du cercle arctique. Elle est depuis longtemps convoitée par les industriels de l’exploitation gazière. C’est là que le site de Sabetta est sorti de terre.

Yamal, la ruée vers l’or gris au bout du monde

Les effets du changement climatique rendent les ressources naturelles de l’Arctique de plus en plus accessibles. Ainsi, dans le nord de la Russie, un nouveau passage a été ouvert par l’exploitation gazière. Le Yamal est une péninsule qui longe la mer de Kara sur sept cents kilomètres. Elle est recouverte d’une toundra impitoyable à perte de vue. Dans ce coin reculé de Sibérie, la nuit dure trois mois et la mer est gelée huit mois par an.

yamal
Crédit photo : Todd Diemer – Unsplash

Jusqu’ici, seuls les Nénètses (des éleveurs de rennes) s’aventuraient sur ces terres hostiles. Aujourd’hui, les pionniers de l’or gris s’y intéressent de près. On estime qu’un quart des réserves mondiales de gaz naturel se trouvent là-bas. Des hommes et des femmes vivent et travaillent entre deux mondes. Ils ont délaissé le confort des villes pour répondre à l’appel de la toundra.

Des gisements gaziers au fort potentiel

C’est en 1950 que l’exploitation gazière a commencé. La construction de villes et l’implantation de diverses entreprises ont alors rapidement suivi. Sabetta se trouve à quatre mille kilomètres au nord de Moscou, et à six cents kilomètres au nord du cercle polaire. Le gazier russe Novatek/Total s’y est installé. Les principaux clients de la firme sont chinois, coréens, japonais et européens.

yamal
Crédit photo : Jennifer Latuperisa Andresen – Unsplash

YAMAL LNG est un site d’extraction et de liquéfaction du gaz. Construite en seulement cinq ans, elle constitue l’une des plus grandes unités du monde. Cette zone est donc placée sous une surveillance constante et représente un défi logistique important. Ce site d’exploitation du gaz a été inauguré en 2017 et ses activités prendront alors fin en 2019.

Source :

Francetvinfo