Accueil Réchauffement Climatique Antarctique : les glaciers fondent trois fois plus vite qu’il y a cinq...

Antarctique : les glaciers fondent trois fois plus vite qu’il y a cinq ans

213
PARTAGER
Antarctique
Crédit photo : Jesse Orrico - Unsplash

La fonte accélérée des glaciers représente une réelle menace pour les centaines de millions de personnes qui vivent dans les régions côtières, partout dans le monde.

Une fonte trois plus rapide qu’en 2012

Quatre-vingt-quatre chercheurs ont récemment publié un article dans la revue Nature. On y apprend que les glaciers de l’Antarctique fondent aujourd’hui trois fois plus rapidement qu’en 2012-2013. Avant l’année 2012, le continent blanc du pôle Sud se délestait de 76 milliards de tonnes de glace. Depuis, ce sont 216 milliards de tonnes de glace qui disparaissent chaque année.

Antarctique
Crédit photo : Jared Erondu – Unsplash

Au total, l’Antarctique a perdu 3 000 milliards de tonnes depuis 1992. Cette quantité suffit à faire grimper le niveau des océans de huit millimètres. Les centaines de millions de personnes qui vivent dans les régions côtières basses de toutes la planète sont menacées par ce phénomène. Eric Rignot, chercheur au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa et principal coauteur estime qu’avec cette étude, nous pouvons vraiment prendre conscience de la situation en Antarctique.

90 % des glaces terrestres se trouvent en Antarctique

Jusqu’alors, les chercheurs avaient beaucoup de peine à déterminer si les chutes de neige avaient permis à l’Antarctique de gagner de la masse, ou si le continent en avait perdu avec la séparation d’icebergs et la fonte des glaciers. Plus de vingt années d’observations satellites leur ont offert une vision plus complète. L’Antarctique est recouvert à plus de 98 % de glaciers permanents. 90 % des glaces terrestres s’y trouvent. Si cette masse de glace venait à fondre totalement, le niveau des océans grimperait de 60 mètres.

Antarctique
Crédit photo : Dion Tavenier – Unsplash

De ce fait, si cette tendance perdure, l’Antarctique deviendrait la première cause de la hausse des niveaux des océans. Viendrait ensuite la dilatation thermique (l’eau prend plus de place lorsqu’elle se réchauffe). Enfin, la fonte des glaciers dans le monde, comme ceux du Groenland, serait la troisième cause de ce phénomène.

Source :

Francetvinfo