Accueil Biodiversité Un refuge offre une seconde vie aux loups et aux ours maltraités...

Un refuge offre une seconde vie aux loups et aux ours maltraités par les humains

347
PARTAGER
refuge
Crédit photo : Metan Elihay - Unsplash

Dans le nord de la Grèce se trouve un refuge particulier qui s’est donné pour mission de secourir les ours et les loups. Il se destine avant tout aux animaux traumatisés psychologiquement ou physiquement par l’humain.

Le refuge Arcturos : un sanctuaire pour les ours et les loups

Situé non loin du mont Vitsi, le refuge compte pour l’heure une vingtaine de pensionnaires. Ils sont tous répartis dans de grands enclos de forêts de hêtres. Ces ours et ces loups se voient ainsi offrir une seconde vie bien loin de la cruauté de l’être humain dont ils ont pu souffrir.

refuge
Crédit photo : Michael Larosa — Unsplash

Le refuge a été créé en 1992. À l’origine, il se destinait à accueillir les ours dansants issus d’un sauvetage. Ces spectacles sont très populaires dans les Balkans. Ils consistent à faire marcher des ours sur des braises ardentes, à la vue des spectateurs et des passants. Les pensionnaires du site proviennent donc de nombreux endroits entre la Géorgie et l’Autriche. Pour la plupart, ils sont préparés à un retour à la vie sauvage. Mais si certains parviennent à s’en sortir, d’autres ne quitteront plus ce sanctuaire.

Des pensionnaires marqués par leurs terribles expériences

Les pensionnaires du refuge sont des loups et des ours qui ont connu de grandes douleurs aux côtés des humains. Certains sont orphelins de parents tués par des braconniers. D’autres proviennent de zoos où ils ont subi des sévices dont ils portent encore les traces. Barbara est arrivée au refuge il y a vingt ans. Elle passe toutes ses journées à remuer de la tête inlassablement dans son enclos. On y trouve aussi Usko, un ours paraplégique qui se déplace avec un chariot fabriqué par ses sauveteurs.

refuge
Crédit photo : Marco Secchi — Unsplash

Le refuge ne vient pas seulement en aide à ces grands prédateurs traumatisés. Il sensibilise aussi les agriculteurs et les populations à leur sort. Pour cela, les membres du refuge proposent des alternatives pour les aider à protéger leurs troupeaux (et les prédateurs par la même occasion). Ainsi, les chiens de berger dressés à la défense des troupeaux (et non à l’attaque des prédateurs) sont une des solutions préconisées par les sauveteurs.

Source :

Holidogtimes