Accueil Environnement Terrestre Mer de Beaufort : apparition mystérieuse de plusieurs cratères

Mer de Beaufort : apparition mystérieuse de plusieurs cratères

661
PARTAGER
cratères
Opération IceBridge - Wikimedia Commons

D’étranges cratères ont été repérés par la NASA dans la mer de Beaufort. Personne ne sait comment ils se sont formés.

Des cratères dans la glace

Le scientifique John Sonntag survolait la mer de Beaufort pour le compte de la NASA et dans le cadre d’un opération nommée IceBridge. Il a ainsi pu photographier un phénomène inédit formant plusieurs cratères dans la glace. Les experts estiment que la glace présente sur les images est récente, en raison de sa couleur grise indiquant la présence de très peu de neige. La cause de ces trous reste cependant un mystère.

cratères
Les cratères photographiés durant l’opération IceBridge — Crédit photo : NASA

Un autre scientifique travaillant pour le projet IceBridge, Nathan Kurtz, avoue n’avoir jamais rien vu de tel. Cette opération a été lancée il y a dix ans. Il s’agit d’une mission aéroportée consistant à survoler tous les ans les régions polaires. La NASA cherche à mesurer les changements observés sur la banquise, les calottes glaciaires et les glaces marines.

Des changements toujours plus nombreux dans les régions polaires

Le réchauffement climatique cause des changements importants dans les grandes régions de l’Arctique et l’Antarctique. Durant l’hiver passé, l’Arctique a effectivement perdu plus d’un million de kilomètres carrés de surface glacée. Les volumes de glace formés durant les derniers hivers sont également moins conséquents. Certains pensent donc que ces crevasses sont l’œuvre des changements du climat. D’un autre côté, un scientifique du National Snow and Ice Data Center nommé Walt Meier estime qu’il est peu probable que des météorites en soient à l’origine.

cratères
Crédit photo : Samuel Scrimshaw — Unsplash

D’autres hypothèses ont donc vu le jour : l’activité des phoques pourrait être à l’origine des cratères. Ils creusent la glace pour créer des trous et atteindre l’eau. Une dernière hypothèse évoque la possibilité que les eaux chaudes qui remontent vers la surface, en raison de la faible profondeur de la mer de Beaufort, aient formé ces trous. Mais selon Don Perovich, dans ce cas précis, le phénomène serait alors bien plus important.