Accueil Recyclage Sidi Drici invente un WC alimenté par l’eau de la douche ou...

Sidi Drici invente un WC alimenté par l’eau de la douche ou du lave-linge

1266
PARTAGER
Le dispositif de Sidi Drici permettant d'utiliser l'eau de la douche et du lave-linge pour l'évacuation des selles dans la cuvette de WC - Crédits photo : VivreDemain via Facebook

C’est l’un des gestes les plus anodins que nous effectuons au quotidien après avoir posté quelque colis naturel dans la cuvette des toilettes. Cependant, aussi utile soit-il, ce geste est également l’un des plus aberrants et incompréhensibles qui soient. Comment peut-on en effet concevoir de faire ses besoins naturels dans de l’eau potable alors que les nappes phréatiques agonisent et que des régions entières manquent de sources d’eau potable ?

Cette invention pourrait bien révolutionner l’univers de notre salle de bain, puisqu’il s’agit d’un mécanisme permettant d’alimenter en eau de douche ou du lave-linge son WC.

Une invention qui pourrait changer la donne

Les inventions les plus spectaculaires et utiles ne sont pas toujours celles émanant des laboratoires de l’Université Berkeley aux États-Unis. En effet, pour solutionner cette problématique liée au gaspillage de l’eau potable pour l’évacuation des selles au moment où la gestion de l’or bleu devient un enjeu majeur, le plombier français Sidi Drici se sert d’un mécanisme recyclant l’eau usée de la douche ou du lave-linge.

Il s’agit de fait d’un progrès assez important pour notre planète et économique pour la poche du consommateur. Il permettra dans l’absolu d’épargner quelques dizaines d’euros qui auraient pu meubler la facture d’eau à la fin du mois. Son invention pourrait diviser le montant par deux et demi selon Sidi Drici, patron de la société DSM.

Nos besoins naturels participent au gaspillage de l’eau

Sidi Drici rappelle que chaque fois que nous allons à la selle, ce sont 9 litres d’eau que nous gaspillons en évacuant nos fèces. Soit l’équivalent d’un pack de 6 bouteilles d’eau minérale. En multipliant par 365 jours, on se rend vite compte du fait que l’usage de l’eau potable pour la cuvette de WC est délétère d’une part pour la planète, et d’autre part pour notre portefeuille.

Des urinoirs publics – Crédits photo : Pxhere

Son invention est d’un fonctionnement assez simple, puisqu’il s’agit en fait d’un système de réservoirs disposés sous la baignoire, près du siphon de la colonne de douche, à la sortie évacuatrice du lave-linge ou du lavabo. Des ustensiles le plus souvent retrouvés dans la salle d’eau. Une fois l’eau de ces équipements collectée, elle est concentrée dans un conteneur de 50 litres puis filtrée pour être réutilisée afin d’approvisionner la cuvette de WC.

L’installation de ce système est comprise entre 600 et 1 000 euros. Elle n’est donc pas donnée, mais elle a déjà séduit plus de 20 foyers. Cependant, il s’agit d’un investissement qu’il est tout à fait possible de rentabiliser en l’espace de quelques années compte tenu des économies effectuées grâce à la réduction des quantités d’eau utilisées à la maison.

Source :

BFMTV