Accueil Environnement Terrestre La dégradation des sols touche 40 % de l’humanité

La dégradation des sols touche 40 % de l’humanité

249
PARTAGER
sols
Crédit photo : Taylor Leopold - Unsplash

Selon un rapport d’expert, le phénomène de dégradation des sols toucherait 3,2 milliards de personnes. La terre ne remplit plus son rôle, et le bien-être de 40 % de l’humanité est concerné.

En 2050, 99 % de la planète sera affectée

Les sols ne parviennent plus à filtrer l’eau, stocker le carbone ou les fertilisants. Ils sont aujourd’hui très dégradés, et 40 % de la population mondiale serait affectée par ce phénomène selon un rapport publié le 26 mars 2018. Les activités humaines sont directement mises en cause : l’agriculture, l’exploitation minière, la déforestation et l’urbanisation abîment les sols.

sols
Crédit photo : Klimkin – Pixabay

Aujourd’hui, seulement un quart de la planète n’est pas concerné. Selon les scientifiques, ce chiffre devrait encore baisser dans les années à venir. Les zones humides sont les plus affectées : en trois cents ans, 87 % d’entre elles ont totalement disparu, dont 54 durant le siècle passé. Les conséquences sont immenses : les plantes, les insectes et les animaux perdent leurs habitats, ce qui engendre la sixième extinction de masse des espèces.

Agir sur les sols avant qu’il ne soit trop tard

À l’heure actuelle, ce sont plus de trois milliards de personnes qui vivent dans des zones sèches. Ils seront quatre milliards d’ici 2050. Les sols ne vont pas cesser de se dégrader notamment en Asie, en Afrique subsaharienne et en Amérique centrale. Avec le changement climatique, les rendements agricoles devraient encore diminuer de 10 %. L’inaction de l’humanité coûtera trois fois plus cher en Asie et en Afrique.

sols
Crédit photo : Eden Bachar – Unsplash

Des moyens de préserver les sols existent déjà. Il est même possible de les remettre en état. Le rapport publié ce lundi préconise des politiques nationales et internationales communes. Il faut végétaliser les villes, reforester les zones déboisées, gérer les pâturages et les zones humides. En dégradant ainsi les sols, le réchauffement de planète s’est accentué. Les restaurer permettrait de réduire les émissions d’un tiers d’ici 2030 et de respecter l’accord de Paris sur le climat.

Source :

Francetvinfo