Accueil Architecture Peut-on s’offrir un village ?

Peut-on s’offrir un village ?

292
PARTAGER
Un village en ruine en Espagne. Source : Pxhere

S’y installent des communautés religieuses, des sectes, de riches magnats en quête de tranquillité… Alors que la France n’a jamais été aussi peuplée, elle compte sur son territoire plusieurs villages et hameaux totalement déserts, dont plusieurs sont à vendre. La raison en est la croissance des aires urbaines et l’exode rural. Des zones inhospitalières, notamment dans les arrière-pays montagneux, se sont peu à peu vidées de leurs populations. Dans le Massif central, les Pyrénées, le Limousin et les Cévennes, c’est désormais une réalité que plusieurs agents immobiliers connaissent bien. Focus sur un phénomène incroyable !

Des villages moins chers qu’une maison en Île-de-France !

On le sait, l’Hexagone compte divers déserts ruraux ou montagneux. Certains départements perdent des habitants à chaque nouveau recensement, comme la Creuse ou la Nièvre. Les taux de résidences secondaires sont majoritaires dans plusieurs cantons. Mais c’est toujours mieux que l’abandon et la ruine de fermes en pagaille… Quand le dépeuplement atteint son comble, ce sont les églises et chapelles qui sont à vendre… puis des hameaux et villages entiers ! Là où vivaient jadis plusieurs dizaines voire centaines de personnes, il n’y a désormais plus une seule âme qui vive. Un constat localement poignant, qui fait cependant quelques heureux acquéreurs…

Dans certains cas, il s’agit de fausses annonces militantes. En effet, le mois dernier, différentes communes de l’Aude se sont symboliquement mises en vente pour protester contre les politiques de l’État concernant leur sort. Ce sont de petites municipalités, comme Ribouisse ou Saint-Amans, mais aussi de hauts lieux de l’histoire de France, comme Fanjeaux où saint Dominique installa le premier couvent de dominicaines. La même initiative a été également faite, récemment, en Aveyron. Voici une vidéo de l’AFP sur ce sujet :

Avis aux amateurs…

En 2016, on pouvait encore s’acheter dans le Jura le hameau des Forges de Baudin, qui plus est classé. Près de trois hectares de terres, un demi-hectare de surface « habitable »… Le tout à 150 000 euros. Sans les travaux de rénovation bien sûr ! En Ariège, le village de Vic-d’Oust exigeait quant à lui la coquette somme de 900 000 euros, avec sa grande église et ses cinq bâtisses dont une ressemblant à un petit château. On trouvera des offres similaires en Ardèche, en Corrèze, en Lozère, en Haute-Loire… mais aussi en Bretagne et en Corse. C’est ici que l’on remarque à quel point le peuplement de la France a pu varier. C’est beaucoup plus parlant qu’un cours de géographie !

En Haute-Vienne, un village de 19 habitations a été mis aux enchères pour 300 000 euros en 2012 :

Mais il ne faudrait pas croire que la France soit seule touchée par cette désertification des zones les plus reculées. On trouvera des annonces similaires au Portugal, en Italie (aussi bien en Sardaigne… qu’en Toscane !), en Allemagne de l’Est et même aux États-Unis, dans le Connecticut. Si jamais vous avez envie d’acquérir un village entier, votre rêve n’est donc pas tout à fait irréalisable !

Source :

Le Point, SeLoger