Accueil Santé L’Organisation mondiale de la santé met en garde contre une « maladie X »

L’Organisation mondiale de la santé met en garde contre une « maladie X »

354
PARTAGER
maladie
Crédit photo : Luis Melendez - Unsplash

L’Organisation mondiale de la santé souhaite alerter sur une possible maladie X : si elle n’existe pas encore, elle présente déjà un danger à l’échelle internationale.

Une liste de maladies pouvant affecter le monde

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a dressé la liste des maladies pouvant probablement affecter l’ensemble des populations mondiales. Ce classement inclut une certaine « maladie X » qui trône donc aux côtés d’autres maladies à caractère prioritaire. Parmi elles, on trouve la fièvre de Lassa, le virus Ebola, Zika ou encore la fièvre hémorragique de Crimée-Congo (CCHF).

maladie
Crédit photo : Rawpixel – Unsplash

La maladie X apparaît donc dans les dernières places du classement. Si elle en fait partie, c’est uniquement pour prévenir le monde, d’où l’appellation « X » qui évoque une nouvelle maladie. L’OMS a tenu à rassurer les lecteurs. Il n’est pas question d’inquiéter, mais d’être préparé à affronter toues les éventualités.

Manipulation génétique, acte de terrorisme ou zoonose

L’OMS ne souhaite pas reproduire l’erreur commise avec Ebola. En effet, l’alerte avait été lancée sept mois après la découverte des premiers cas. Pour la prochaine épidémie, les services de santé doivent être prêts, même si on ignore encore la nature de celle-ci et son mode de fonctionnement. En effet, la maladie X pourrait aussi bien être causée par une manipulation génétique, des actes de terrorisme ou par une zoonose (transmission d’une maladie de l’animal à l’homme). 70 % des pandémies découvertes durant le XXe siècle étaient d’origine animale.

Maladie
Crédit photo : Drew Hays – Unsplash

Pour Tedros Adhanom, le directeur de l’OMS, il est nécessaire d’investir dans les divers systèmes de santé publique afin de pouvoir agir en amont. Selon lui, une couverture maladie universelle ainsi qu’une gestion optimale des situations d’urgence sont nécessaires. Enfin, il ajoute que les épidémies sont évitables, à l’inverse des épisodes épidémiques. Le renforcement des systèmes de santé demeurerait le meilleur moyen de se protéger.

Source :

Demotivateur