Accueil Biodiversité Gabon : les éléphants seront équipés de GPS pour lutter contre le...

Gabon : les éléphants seront équipés de GPS pour lutter contre le braconnage

389
PARTAGER
gabon
Crédit photo : Parsing Eye - Unsplash

Au Gabon, la lutte contre le braconnage continue. À l’heure actuelle, dix-huit éléphants ont d’ores et déjà été équipés de colliers avec GPS.

Les GPS pour lutter contre les actes de braconnage

Au Gabon comme en Afrique, les éléphants sont la cible des braconniers depuis de nombreuses années. Pour les protéger, l’Agence des parcs nationaux du Gabon a décidé de les équiper de colliers GPS. Cette mesure permettra de surveiller leur emplacement géographique, mais aussi de collecter des données utiles à la recherche scientifique.

gabon
Crédit photo : Harshil Gudka – Unsplash

Selon les informations de Fast Company, dix-huit éléphants sont d’ores et déjà munis de ces colliers. Parmi eux, huit se trouve dans le parc national d’Ivindo, et les dix autres dans celui de Mwagna. L’opération s’inscrit dans le programme « Projet Éléphant », qui fait partie de l’Accord de conversion de dettes France-Gabon établi en 2008. Cet accord permet au Gabon de convertir sa dette envers la France en finançant la gestion durable de ses écosystèmes forestiers.

Un soutien logistique pour les agents de protection

La localisation géographique des éléphants grâce aux colliers GPS permet aux agents de protection de se déplacer plus efficacement, en fonction des lieux fréquentés par les éléphants. Lorsqu’ils sont à proximité d’un point d’eau, les équipes seront inutiles en zones forestières.

gabon
Crédit photo : Alex Mercado – Unsplash

Enfin, les colliers sont indispensables pour créer des bases de données regroupant les déplacements des éléphants selon les saisons. Ils pourront aider les scientifiques à obtenir des échantillons biologiques sur les individus, mais aussi des données morphologiques lorsqu’ils sont en sommeil.

La pose des colliers est une étape essentielle dans la lutte contre le braconnage et la protection des éléphants du Gabon. En dix ans (2004-2014), 25 000 éléphants ont été tués pour leur ivoire par les braconniers. Leur population a ainsi chuté de 78 à 81 % : une catastrophe pour l’espèce.