Accueil Energie & Transport Le boom des voitures électriques pourrait causer une pénurie du cobalt

Le boom des voitures électriques pourrait causer une pénurie du cobalt

381
PARTAGER
Apple et Volkswagen craignent une pénurie de cobalt. Pxhere

La montée en flèche du prix de la tonne de cobalt fait peur aux grandes marques. Ces 6 derniers mois, son prix a en effet bondi de 32 %. Une spéculation qui fait craindre des pénuries chez le fabricant de smarphones Apple et le constructeur automobile Volkswagen.

Apple veut sécuriser son approvisionnement en cobalt

Les grandes marques vivent très mal la montée des cours du cobalt. C’est le cas de la marque américaine Apple qui se sert de cette matière première pour fabriquer les batteries de ses smartphones. Seulement, la demande en cobalt est sans cesse grandissante à cause du boom des voitures électriques dont leurs batteries sont fabriquées également avec ce minerai.

Le cobalt entre dans la conception des batteries qui équipent les téléphones et les voitures électriques. Pixabay, alusruvi

Une forte demande qui fait craindre des pénuries. C’est justement pour se prémunir d’un tel désagrément qu’Apple veut sécuriser son approvisionnement. Selon Bloomberg, la marque à la pomme veut acheter directement le cobalt aux producteurs. C’est ce qui justifie le début des négociations entre cette dernière et Glencore qui extrait ce minerai en République Démocratique du Congo.

Le prix du cobalt a grimpé de 32 % en quelques mois

L’objectif d’Apple dans ces négociations avec Glencore est de parvenir à stocker une bonne quantité du cobalt pour les 05 années à venir selon les médias américains. Elle ne serait pas la seule à se lancer dans cette course folle. Volskwagen voudrait agir de la même manière.

Des agissements, qui ont pour conséquence de faire monter le prix de ce métal. Il y a quelques jours en effet, son prix a frôlé les 82 000 dollars la tonne. En réalité, il s’agit de la confirmation d’une courbe qui ne cesse de croître depuis 18 mois. De septembre 2017 à ce jour, le prix du cobalt a grimpé de 32 %. De son côté, l’État congolais a décidé de revoir son code minier, ce qui devrait faire monter davantage les cours de ce minerai. En rappel, la RDC concentre les 2/3 de la production mondiale de cobalt.