Accueil Alimentation Vaut-il mieux choisir un régime pauvre en sucres ou pauvre en graisses...

Vaut-il mieux choisir un régime pauvre en sucres ou pauvre en graisses ?

406
PARTAGER
régime
Crédit photo : Sharon Chen - Unsplash

Les chercheurs américains estiment qu’il n’y a pas de différence pour perdre du poids entre ces deux types de régimes. Explications.

Régime pauvre en sucre ou en graisse ?

Pour perdre du poids, quel type de régime est le plus efficace ? Cette question vient de trouver une réponse. Des chercheurs américains basés à Stanford ont conduit une étude sur douze mois. Au total, ce sont 609 adultes âgés de 18 à 50 ans, obèses ou en surpoids (mais non diabétiques), qui ont été soumis aux tests. Trois groupes ont été définis sur la base d’un séquençage d’une partie du génome des participants.

régime
Crédit photo : Katie Smith – Unsplash

Les scientifiques ont cherché à identifier les gènes associés à la production de protéines qui ont pour effet de modifier le métabolisme des lipides ou des glucides. L’un est sensible aux lipides tandis que l’autre l’est aux glucides. De plus, la production d’insuline lors de l’ingestion de glucose à jeun a également été mesurée pour chaque patient. Pour finir, les pertes de poids ont été comparées aux différents groupes génétiques des participants ainsi qu’à leur capacité à générer de l’insuline.

Des pertes de poids similaires

Au bout d’un an d’observation, les personnes qui ont suivi un régime pauvre en lipides ont perdu 5,3 kilogrammes en moyenne. Cette moyenne s’établit à 6 kilogrammes pour ceux qui ont suivi le régime pauvre en glucides. Cette différence n’est donc pas significative. Les variations de poids ont atteint une perte de 30 kilogrammes jusqu’à un gain de 10 kilogrammes dans chaque groupe.

régime
Crédit photo : Brooke Lark – Unsplash

Les scientifiques ne sont donc pas parvenus à identifier un quelconque lien entre le régime suivi et la perte de poids la plus conséquente. Le niveau de base de sécrétion d’insuline ne semble pas non plus faire de différence avec la réponse diététique des patients. Les scientifiques ont ainsi conclu leur étude : il n’y a pas de régime miracle ! Seule l’activité physique est essentielle pour la stabilisation du poids.

Source :

Francetvinfo