Accueil Biodiversité Lutte contre la pollution : la Chine mobilise 60 000 soldats pour...

Lutte contre la pollution : la Chine mobilise 60 000 soldats pour planter des arbres

276
PARTAGER
60 000 soldats chinois mobilisés en 2018 pour créer de nouvelles forêts. Crédit photo : pxhere

Comme de nombreux autres pays industrialisés, la Chine est depuis longtemps au cœur de la pollution atmosphérique. Au cours des dernières années, le pays a déployé de nombreux efforts pour la combattre. Cette fois-ci, la Chine affecte des soldats, près de 60 000, pour planter des arbres sur une vaste étendue de terre.

60 000 soldats pour planter des arbres et créer de nouvelles forêts

La Chine a mis au point un nouveau plan pour réduire le problème de la pollution de l’air : planter des arbres. Le pays prévoit de créer 84 000 kilomètres carrés de nouvelles forêts cette année, selon Zhang Jianlong, directeur de l’Administration forestière d’État. Cela représente environ la superficie de l’Irlande.

La Chine veut mettre fin aux nuages de pollution qui obscurcissent Pékin. Crédit photo : Pxhere

La Chine a déjà créé 33,8 millions d’hectares de forêt au cours des cinq dernières années sur les 208 millions d’hectares que le pays a alloués à la forêt. Elle veut augmenter la superficie des terres boisées de 21,7 % en 2016 à 23 % d’ici 2020. Afin de réaliser ce grand projet, le pays a confié le travail à environ 60 000 soldats, selon Asia Times.

La province du Hebei, la cible principale

De grandes troupes de l’Armée populaire de libération ont été retirées de leur emploi à la frontière nord pour ce projet de plantation d’arbres. La majorité des soldats réaffectés travailleront dans la province du Hebei, très polluée, où trois nouvelles forêts domaniales sont prévues.

La province est souvent accusée d’avoir produit les fumées et le smog qui couvrent Pékin et le nord de la Chine. Le gouvernement s’est engagé à augmenter sa couverture forestière à 35 % d’ici la fin de 2020. Le but est de poursuivre les efforts pour réduire les émissions et améliorer la qualité de l’air. Retour en 2017, le pays avait ordonné de fermer 40 % de ces usines et annoncé des plans pour interdire les voitures à moteur diesel.

Source :

Cnewsmatin