Accueil Droits des animaux Bornéo : un orang-outan découvert lacéré à coups de machettes et criblé de...

Bornéo : un orang-outan découvert lacéré à coups de machettes et criblé de plombs

474
PARTAGER
orang
Orang-outan - Crédit photo : Domaine public - Pexels

Sur l’île de Bornéo, c’est une bien triste découverte qui a été faite. Un orang-outan a été sauvagement agressé par des braconniers.

Criblé de plombs et de coups de machettes

Le primate a été trouvé assis sur un bambou dans un canal. Grièvement blessé, il est décédé de ses blessures après avoir été recueilli par le Centre de protection des orangs-outans (COP). Les braconniers lui ont infligé une vingtaine de coups de machettes et lui ont tiré dans la tête avec des carabines à plombs.

Extrait d’une émission de Nat Geo Wild sur les orangs-outans :

C’est la seconde fois en deux à trois semaines que des orangs-outans de l’île sont victimes d’actes de violence. L’espèce est pourtant classée en danger critique d’extinction. La semaine passée, les autorités ont arrêté deux hommes suspectés d’avoir décapité un autre grand primate à seulement quelques kilomètres de là. C’est près du village de Teluk Pandan que le singe a fait une mauvaise rencontre.

D’anciennes blessures découvertes

En plus des cent trente plombs qui ont été extraits de l’animal (dont soixante-quatorze se trouvant dans sa tête), ce sont dix-neuf lacérations et entailles qui ont été observées sur son corps. La machette serait l’outil utilisé pour blesser le primate. Mais l’examen a aussi permis de mettre en évidence des blessures plus anciennes. Ce n’est pas la première fois que l’orang-outan a été attaqué et blessé par des humains. Ses anciennes blessures étaient nombreuses et déjà cicatrisées.

orang
Orang-outan — Crédit photo : Sander Wehkamp — Unsplash

Les braconniers prennent souvent pour cible les orangs-outans adultes. Leur objectif est de s’emparer de leurs bébés et de les vendre comme animaux de compagnie au marché noir. Pour voler leurs petits, ces hommes n’hésitent pas à s’attaquer violemment aux parents, quitte à les blesser mortellement. L’espèce subit déjà une pression environnementale énorme causée par l’exploitation de l’huile de palme notamment, et plus globalement par les activités humaines.

Source :

Demotivateur