Accueil Climat États-Unis : le bilan écologique d’une première année de mandat pour Donald Trump

États-Unis : le bilan écologique d’une première année de mandat pour Donald Trump

501
PARTAGER
trump
Crédit photo : Donald Trump - wikipedia

Cela fait environ une année que Donald Trump a été nommé président des États-Unis. L’heure est maintenant au bilan, notamment écologique, sur les mesures prises ou non par son gouvernement.

Des scientifiques s’inquiètent de la politique de Trump

Les scientifiques et experts de l’environnement sont tous inquiets. Les mesures prises par Donald Trump cette année se sont révélées catastrophiques pour leur cause. La politique menée par le gouvernement américain actuel ne semble pas se préoccuper des questions pourtant cruciales liées à l’environnement et au réchauffement climatique. De ce fait, beaucoup de spécialistes la critiquent et certains se sont tournés vers d’autres pays.

trump
Crédit photo : Machine d’exploitation d’une mine de charbon – Mikes1978 – Pixabay

En juin dernier, Donald Trump a décidé de retirer les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat. Il s’agissait d’engagements afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Mais il ne s’est pas arrêté là et n’a pas l’intention de céder sur la question. Pour le président américain, les recherches scientifiques constituent plus des freins à l’économie que de réelles perspectives d’avenir.

Une année très négative pour le président américain

Durant cette première année de mandat, Donald Trump n’a pas montré de considération pour la question climatique. Il semble placer l’industrie et l’argent parmi les priorités du pays. De ce fait, il a relancé l’industrie du charbon. En parallèle, il souhaite augmenter encore la production de gaz de schiste et a donné son accord pour la construction d’un oléoduc au cœur d’un débat dans le pays.

trump
Crédit photo : Maison Blanche – Srikanta H U – Unsplash

Aux États-Unis, la Maison-Blanche n’a pas tous les pouvoirs en matière d’écologie. Les municipalités et les États pèsent toujours dans les décisions, mais là encore, il ne s’agit que d’une mince consolation. Les trois prochaines années seront décisives en matière d’écologie aussi bien aux États-Unis que dans le reste du monde.

Source :

Francetvinfo