Accueil Économie d'énergie Loi sur la fin des hydrocarbures : voici ce qui va réellement...

Loi sur la fin des hydrocarbures : voici ce qui va réellement changer

384
PARTAGER
Crédit photo : Skeeze, Pixabay

Le Parlement français vient d’adopter une nouvelle loi interdisant toute production de pétrole et de gaz en France et dans les territoires d’outre-mer d’ici 2040. La France veut ralentir le réchauffement climatique en réduisant les émissions de carbone.

Aucune nouvelle exploitation ne sera autorisée d’ici 2040

Le Parlement français a adopté une nouvelle loi interdisant toute exploration de pétrole et de gaz naturel dans le pays d’ici 2040. En vertu de cette loi, la France n’accordera plus de nouveaux permis d’exploration de combustibles fossiles (hydrocarbures liquides ou gazeux et même le charbon) et les permis de recherche d’hydrocarbures existants ne seront pas renouvelés.

Crédit photo : Gellinger, Pixabay

L’interdiction fait partie d’un plan plus large visant à sevrer l’économie française des combustibles fossiles et à remplir les engagements de la France dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat pour lutter contre le réchauffement climatique.

Sous l’administration de Macron, la France a adopté une approche plus énergique des énergies renouvelables et pris des mesures pour réduire sa dépendance aux combustibles fossiles. En juillet, le pays a annoncé qu’il interdirait les ventes de gaz et de voitures diesel d’ici 2040 également.

« Une législation première en son genre à travers le monde »

Lorsque le projet de loi a été dévoilé en septembre, le ministre de l’Environnement, Nicolas Hulot, a déclaré qu’il espérait que cela inciterait d’autres pays à faire de même. Il a tweeté que le passage de la loi montre que « les générations actuelles peuvent prendre soin des générations futures ».

Le Président français, Emmanuel Macron, qui a joué un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique, a tweeté que la « législation est la première en son genre à travers le monde ». Cependant, elle est largement symbolique puisque le pétrole et le gaz produit en France ne représentent que 1 % de la consommation domestique. Le reste est importé.

Source :

RTL