Accueil Droits des animaux Un zoo danois tue et dissèque un jeune lion publiquement

Un zoo danois tue et dissèque un jeune lion publiquement

317
PARTAGER
dissection d'un lion, zoo Odense, Danemark

Le zoo d’Odense a disséqué une jeune lionne neuf mois après l’avoir tuée, devant plus de 300 visiteurs. Le zoo explique cela par « une forte valeur éducative » tandis que les défenseurs des animaux dénoncent un « spectacle macabre ».

Un an après que des gardiens de zoo à Copenhague aient reçu des menaces de mort pour avoir tué, dépecé et jeté aux fauves sous les yeux des visiteurs Marius, un girafon en parfaite santé, ne possédant pas un patrimoine génétique assez intéressant, voilà qu’un autre zoo danois suscite la controverse. Cette fois, c’est une jeune lionne ou plutôt, le cadavre d’une jeune lionne qui a été dépecé publiquement devant des enfants et leurs parents.

Les biologistes du zoo d’Odense, la troisième plus grande ville du Danemark, n’ont pas vu venir ce tollé international quand ils ont programmé la dissection publique de la lionne, qu’ils avaient tuée en février lorsqu’elle était âgée de neuf mois. La dépouille a été conservée congelée et la dissection a été délibérément organisée pendant les vacances scolaires au Danemark, afin que les enfants puissent y assister à des fins éducatives. « Nous faisons cela depuis 20 ans », a déclaré la biologiste du zoo Nina Collatz Christensen au New York Times, « et notre expérience montre que les enfants sont curieux, posent des questions et n’ont pas peur. »

dissection d'un lion, zoo Odense, Danemark

Des dissections publiques au zoo d’Odense ont précédemment inclu des lions, un chameau et un poney, selon la BBC. Mais dans le sillage du tollé avec la girafe de Copenhague et la débâcle plus récente autour de Cecil le Lion, le degré d’indignation du public sur les décès d’animaux est peut-être plus important que d’habitude.

Un article paru sur The Dodo, un média de plus en plus influent, a appelé la dissection publique de l’animal « une fin particulièrement indigne pour ce pauvre lion. » Mais les gardiens du zoo insistent sur le fait que cela n’était pas un spectacle provocateur, juste un aperçu honnête sur l’anatomie de la faune.

dissection d'un lion, zoo Odense, Danemark

Quant à savoir pourquoi le lion a été tué en premier lieu, le zoo explique son euthanasie par le fait qu’il n’y avait pas d’autre solution: le zoo avait trop de lions et n’avait trouvé aucun autre lieu pour l’accueillir. Selon l’Associated Press, le zoo a déclaré que la seule option pour loger cette lionne était une enceinte avec son père biologique. Cela aurait conduit à un accouplement probable, et abouti à un mauvais cas de consanguinité. Elle aurait également pu être tuée par un autre lionne lors d’un combat pour attirer l’attention du père.

« Même si nous sommes en contact avec un tas d’autres zoos et que nous essayons de leur trouver un nouveau domicile, il arrive que nous ayons trop de lions », justifie le zoologiste Michael Wallberg Sørensen.

Crédits photos : AP via Le Figaro