fbpx
Accueil Biodiversité Des oiseaux mazoutés retrouvés en Bretagne

Des oiseaux mazoutés retrouvés en Bretagne

0
326
Des oiseaux mazoutés retrouvés en Bretagne
Canva

Plusieurs oiseaux mazoutés ont été retrouvés sur des plages bretonnes ces derniers jours. Ce phénomène est très inquiétant, d’autant plus que personne ne sait pour l’instant d’où vient cette pollution. Autre fait surprenant : des échouages similaires ont été observés l’année dernière, à la même période. Plusieurs possibilités sont envisagées et les autorités prennent le problème au sérieux pour trouver l’origine de la pollution.

Des oiseaux en danger

Ce sont quatre oiseaux morts qui ont été retrouvés sur le littoral de Plougasnou, dans le nord du Finistère. Deux autres oiseaux sont vivants mais fortement mazoutés et ont été pris en charge par les services vétérinaires à la clinique des oiseaux de la LPO de l’Ile-Grande. Plusieurs enquêtes sont actuellement en cours pour comprendre d’où vient cet hydrocarbure.

Il semblerait que ces fuites proviennent de l’épave d’un pétrolier appelé le Tanio. Ce dernier a échoué en 1980, au large de l’île de Batz. Pourtant, des travaux importants de colmatage ont été menés afin d’éviter les fuites. C’est la Marine nationale qui a mené ces travaux. Malheureusement, il semble que ces derniers ne soient pas suffisants.

Des oiseaux en danger

L’origine de la pollution n’est donc à ce jour pas officiellement connue. Mais d’autres oiseaux mazoutés ont été découvert ce week-end, notamment à Plounéour et à a Brignognan. Les autorités ont donc demandé aux habitants d’être vigilants et de contacter la Ligue de protection des oiseaux de Pleumeur-Bodou si un oiseau mazouté était découvert. Il ne faut pas le toucher, et appeler les professionnels.

Des analyses sont également en train d’être réalisées pour connaître plus précisément la nature du polluant. La situation est étrange mais prise très au sérieux par les autorités bretonnes qui ont mis en œuvre plusieurs actions afin de contrer la problématique. Affaire à suivre…

Source :

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici