fbpx
Accueil Biodiversité Le grand retour du bouquetin dans les Pyrénées

Le grand retour du bouquetin dans les Pyrénées

0
236
Le grand retour sur bouquetin dans les Pyrénées
Canva

Le projet de réintroduction du bouquetin dans les Pyrénées ne date pas d’hier. Mais cette fois, c’est fait ! En effet, depuis quelques années, les bouquetins sont présents et se reproduisent beaucoup mieux. Il faut savoir que l’animal avait disparu depuis plus d’un siècle, et c’est un projet franco-espagnol qui a permis la réintroduction de l’espèce dans son environnement naturel.

Une nouvelle génération de bouquetins

Aujourd’hui, on dénombre 70 cabris et bouquetins dans les Pyrénées, et 41 jeunes spécimens dans le Parc National des Pyrénées. Les bouquetins ont été réintroduits il y a quelques années et aujourd’hui, la population du côté français des Pyrénées s’élève à 400 individus. Ce qui est une excellente nouvelle !

Si le démarrage du projet a été compliqué, les bouquetins ont finalement réussi à prendre leur marque. Et la reproduction est maintenant effective naturellement au sein des noyaux de population. L’opération est donc un succès, d’autant plus que les jeunes cabris réussissent de mieux en mieux à passer l’hiver.

Une espèce éteinte

Pour la petite histoire, le 6 janvier 2000 marque la fin de la sous-espèce de bouquetin Capra Pyrenaica parenica lorsque la toute dernière femelle est retrouvée morte. Mais l’Espagne compte toujours des spécimens cousins, des Capra pyrenaica victoriae. C’est pour cette raison qu’une réintroduction a été envisagée. Jusqu’en 2012, l’Espagne a refusé de livrer des bouquetins 100 % espagnols. Mais finalement, un accord a été trouvé !

Entre 2014 et 2019, 226 bouquetins ibériques, issus du Parc national de la Sierra de Guadarrama, ont été réintroduits dans le massif français. Et c’est une très jolie réussite. D’ailleurs, de nouveaux lâchers sont prévus cet automne. Il faudra attendre environ trente ans pour retrouver une véritable population de bouquetins dans les Pyrénées français… La patience est de mise, mais le projet est en bonne voie. Et c’est une bien jolie nouvelle !

Source :

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici