fbpx
Accueil Biodiversité Droits des animaux 10 000 euros pour retrouver le tueur de l’ours des Pyrénées

10 000 euros pour retrouver le tueur de l’ours des Pyrénées

0
373
10 000 euros pour retrouver le tueur de l'ours des Pyrénées
Canva

Le 9 juin dernier, un ours brun a été malheureusement retrouvé tué par balles, dans l’Ariège. C’est un terrible drame, l’ours pyrénéen étant une espèce protégée depuis plusieurs années. Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver celui ou ceux qui ont pu abattre l’animal de manière totalement illégale. Et une belle récompense est même promise…

Un étrange drame

Actuellement, la saison de chasse est fermée. L’ours brun des Pyrénées a donc été tué par un homme qui a soit fait une mauvaise rencontre et a pris peur, soit commis l’acte délibérément. Il faut absolument découvrir la vérité pour comprendre comment et pourquoi l’ours brun pyrénéen a été abattu par arme à feu.

L’association Sea Sheperd a décidé de s’emparer du problème. L’ONG souhaite motiver ceux qui auraient des informations afin de faire avancer l’enquête le plus rapidement possible. Elle offre une récompense de 10 000 euros à ceux qui transmettraient des informations aboutissant à du ou des coupable(s). L’ONG a fait paraître un communiqué officiel à ce sujet.

Une punition exemplaire

L’ONG réclame une punition exemplaire pour l’auteur des faits. En effet, c’est un acte illégal et grave. La dernière fois, en 2004, un chasseur avait tué une ourse dans les Pyrénées et n’avait écopé que d’une amende, alors que cette femelle était la dernière de souche pyrénéenne. Cette fois, l’ONG souhaite que le criminel soit puni comme il se doit.

De son côté, l’Ariège a confié l’enquête officielle aux gendarmes de Saint-Girons. L’ours brun doit être autopsié à l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse. Si le geste est prouvé comme étant délibéré, le tireur risque trois ans de prison et une peine d’amende allant jusqu’à 150.000 euros. Pour l’instant, l’enquête suit son cours et aucune information officielle n’a fuité. Affaire à suivre donc…

Source :

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici