fbpx
Accueil Développement durable Minneapolis, Stockholm, Singapour : il faut prendre exemple sur les villes les...

Minneapolis, Stockholm, Singapour : il faut prendre exemple sur les villes les plus propres du monde

0
353
Stockholm fut la première capitale verte de l’Europe

Depuis quelques années, les thèmes liés à l’écologie sont enfin de retour sur le devant de la scène publique après avoir été longtemps ignorés. Réchauffement climatique, recyclage ou pollution atmosphérique sont devenus des termes de notre quotidien, peut-être par la prise de conscience des personnalités les plus connues de notre monde qui ont pu ainsi faire passer un message. Le candidat malheureux à la présidentielle américaine de 2000, Al Gore, avait ainsi pu glaner un prix Nobel de la paix dès 2007 pour ses nombreuses actions et notamment son film documentaire récompensé lui aussi par deux oscars.

Plus proche de nous, c’est la jeune militante suédoise, Greta Thunberg, qui a su remettre la question écologique au centre de toutes les discussions. D’autres initiatives honorables comme le « Jour de La Terre » existent et font progresser la cause, mais elles ne sont clairement pas suffisantes aujourd’hui.

En effet, la terre vit actuellement des soubresauts de crises écologiques, symbolisés par des indices de pollution souvent trop élevés dans notre monde. Si deux pays sont responsables de la majorité des émissions de dioxyde de carbone, c’est une prise de conscience globale qui doit être effectuée, et pourquoi pas à l’échelle des villes.

Imaginer des solutions par pays ou même par région apparaît souvent très compliqué pour certaines zones géographiques surpeuplées ou tout simplement dans des territoires aussi vastes que sont les plus grandes nations du monde. Alors, pourquoi ne pas prendre exemple sur les villes les moins polluées du monde et apprécier leurs bonnes pratiques pour les refaire dans chacune de nos cités ?

Minneapolis, le bol d’air américain le long du Mississippi

Étonnant de voir l’une des grandes villes américaines ici, avec sa population de plus de 3,5 millions d’habitants (aire urbaine) et sa situation géographique qui la place très proche de la capitale de l’état du Minnesota, Saint-Paul. Bordée à l’est par le mythique lac Mississippi, Minneapolis doit tout d’abord son salut écologique à de nombreuses initiatives de sa municipalité. R.T Rybak, maire pendant près de 13 ans, a ainsi axé son action sur les questions environnementales : panneaux solaires, lampadaires écologiques, papier recyclé, lumières LED, modification des combustibles dans les centrales électriques proches de la ville…La cité des lacs a aussi pu compter sur la bonne intelligence de ses habitants qui ont fortement favorisé le vélo et les déplacements à pied.

Stockholm, l’eau comme refuge écologique

Première capitale verte européenne, Stockholm fait figure d’exemple parmi les exemples. Au-delà du comportement édifiant de ses habitants, c’est peut-être la situation géographique qui pousse tout ce beau monde à être droit dans ses bottes quand on parle d’écologie. Une rapide recherche sur Google Maps vous permettra de saisir la situation de ce petit archipel de 14 îles qui forment naturellement un petit paradis terrestre.

Mais ce succès environnemental est aussi dû à des actions précises : quasi-absence de véhicules dans le centre-ville, 40% du territoire sont des parcs ou des espaces verts, ou encore tri sélectif adopté par la totalité des habitants de la capitale suédoise.

Légende : L’aéroport de Singapour et ses espaces verts prouvent l’importance de l’écologie pour la cité-état.

Singapour, la preuve que mégalopole peut rimer avec écologie

La cité-État la plus connue d’Asie mise pourtant sa renommée sur sa réussite économique. Avec ses 6 millions d’habitants dans un territoire dix fois plus petit que la Corse, comment cette île si densément peuplée est un exemple pour la lutte contre la pollution et le réchauffement climatique ?

À l’image de leur politique concernant la sécurité, c’est au travers d’une main de fer que le gouvernement singapourien opère pour avoir de tels standards. Des amendes aux montants faramineux sont données aux personnes qui pourraient jeter un détritus au sol ou ceux qui mangent dans des lieux publics.

La ville a même investi plus d’un milliard de dollars pour doter son aéroport d’équipements verts avec cascades, jardins et autres espaces naturels. Le lieu qui ne devrait finalement être qu’une sorte de passerelle entre Singapour et les multiples destinations desservies, est devenu l’un des endroits les plus visités de la cité.

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici