fbpx
Accueil Biodiversité Et si le Covid-19 était la conséquence de la maltraitance de la...

Et si le Covid-19 était la conséquence de la maltraitance de la biodiversité par l’homme ?

0
282
Et si le Covid-19 était la conséquence de la maltraitance de la biodiversité par l'homme ?
Canva

C’est un écologue, Philippe Grandcolas, directeur de recherche au CNRS, qui est sorti du silence pour donner sa version des faits. Selon lui, la crise de la biodiversité et du climat que nous connaissons depuis plusieurs années maintenant n’est pas sans lien avec l’apparition du Covid-19. En effet, la problématique environnementale serait liée au déclenchement de l’épidémie du Coronavirus.

Un lien évident ?

Il semble bel et bien que le virus du Covid-19 ait été transmis à l’homme par les pangolins ou par les chauves-souris. Selon l’expert, la crise sanitaire révèle que l’état actuel de la diversité est tout simplement catastrophique. L’homme maltraite la nature depuis bien longtemps, et l’écologue Philippe Grandcolas affirme que ce n’est pas un hasard si le Covid-19 est arrivé sur Terre.

L’expert a ainsi expliqué la chose suivante : « Cette crise sanitaire est révélatrice de l’état actuel de la biodiversité » Et il n’est pas le premier à soutenir cette idée. En effet, il y a quelques jours, Nicolas Hulot a expliqué que selon lui, la nature nous envoyait un message très clair. Une vengeance de la nature ? Peut-être pas… d’un point de vue scientifique cette théorie ne tient pas la route. Toutefois, Philippe Grandcolas trouve justement une explication très scientifique à cette crise sanitaire.

Une explication scientifique

Le spécialiste est notamment revenu sur l’origine du Covid-19, et a expliqué : « On reste quoi qu’il en soit dans une épidémie liée à une zoonose, c’est-à-dire une maladie dont le réservoir de l’agent infectieux est un animal. Parmi ces zoonoses, la majorité provient d’animaux sauvages. Dès lors, cette épidémie de coronavirus est révélatrice de l’état actuel de la biodiversité. Plus précisément, de la façon dont l’homme la maltraite. » Car oui, l’être humain maltraite la nature, et n’oublions pas que le pangolin est l’une des espèces animales les plus braconnées au monde.

Or, le braconnage a des répercussions internationales. Le trafic des animaux augmente le risque épidémique, et met en contact l’homme avec des agents infectieux rares. En outre, des animaux qui ne sont pas censés se croiser se retrouvent sur des marchés comme celui de Wuhan, ce qui élimine la barrière naturelle inter espèces. Donc finalement, les actions de l’homme sur la biodiversité pourraient être à l’origine du Coronavirus… Voilà qui est intéressant !

Source :

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici