Les plages de sable pourraient disparaître dans moins d’un siècle. C’est une nouvelle vraiment alarmante pour toute l’humanité. Ce cataclysme peut potentiellement affecter la moitié des plages dans le monde. D’après les recherches scientifiques, ce phénomène serait incontournable.  Retour sur cette triste réalité…

Un fléau qui pourrait décimer plusieurs populations dans le monde

Lorsqu’on fait allusion à la plage, on pense tout de suite aux vacances et aux belles destinations touristiques. Mais les plages de sable ne sont pas seulement utiles pour prendre du bon temps. Ce sont des mécanismes de protection contre certains phénomènes tels que les tempêtes par exemple. En effet, leur présence contribue à amortir les ravages des fléaux naturels.

La disparition de la majeure partie des littoraux pourrait éventuellement décimer une grande partie de la population terrestre. En effet, ils sont très peuplés. Il est à noter que les gaz à effet de serre sont un des facteurs à l’origine du réchauffement climatique. Selon les scientifiques, même si l’homme décide de diminuer considérablement les émissions de GES, plus d’un tiers des littoraux est sous le joug d’une grande menace.

Un phénomène qui peut ravager les plages australiennes

L’Australie est constituée de nombreux kilomètres de plages de sable. Dans moins d’un siècle, ce pays pourrait être décimé entièrement de la carte si les plages venaient à disparaître. Mais il n’est pas le seul à être dans cette terrible situation. On retrouve également le Canada, le Chili, les États-Unis, le Mexique, la Chine, la Russie, l’Argentine, l’Inde et le Brésil.

Si le réchauffement climatique est limité à 3°C, « seulement » 95 000 kilomètres de plages seraient menacés. Par contre, si le rythme actuel se poursuit, il faudra s’attendre à perdre 132 000 km de côtes. Si l’humanité tarde à prendre les mesures nécessaires contre, le réchauffement climatique, les effets de ce fléau sur les plages pourraient devenir irréversibles. A méditer…

Source :

Geo

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici