Un phénomène étrange a été constaté en Russie, et semble malheureusement devenir de moins en moins rare : les ours blancs sont affamés et se mangent entre eux. C’est rare d’observer du cannibalisme chez les animaux et totalement inédit chez les ours blancs.

Des animaux affamés

Ce n’est pas la première fois que les ours blancs sont associés au réchauffement climatique. En effet, les animaux ne trouvent plus à manger. On se souvient par exemple de cet ours banc extrêmement maigre qui a été photographié et qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux il y a quelques mois.

Malheureusement, la situation ne s’améliore pas, bien au contraire. L’augmentation des températures associée aux activités humaines réduit le territoire des ours blancs. Ces derniers ne trouvent plus à manger, et un nouveau phénomène est actuellement observé : le cannibalisme. Pour survivre, ils entre-tuent. Ce n’est pas un comportement naturel, et ce phénomène semble malheureusement s’intensifier.

Le territoire de l’ours blanc

L’homme prend de plus en plus de place sur le territoire de l’ours blanc. Dans le nord de la Russie notamment, les hommes ont décimé les zones de chasse des ours blancs, en étendant notamment les zones d’extraction de gaz dans cette partie du monde.

La situation est très préoccupante et certains spécialistes sont sortis du silence. La proximité de la région avec l’Arctique et la fonte des glaces qui s’accélère rend la vie des ours blancs de plus en plus difficile. D’ailleurs, l’état d’urgence climatique a été décrété dans la ville de Belushya Guba, la capitale administrative de l’archipel après que des ours aient attaqué des habitants de la ville.

C’est donc une véritable catastrophe qui se joue actuellement pour les ours blancs. Mais quand l’homme va-t-il finir par réagir ?

Source :

Le Figaro

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici