C’est une scène terrible qui a été immortalisée par le photographe américain Danny Sullivan au début du mois d’octobre en Alaska. En effet, il a pu photographier deux oursons blancs à la recherche de nourriture. Ils étaient en train de jouer avec des déchets en plastique. Il faut savoir qu’il fait 5°C de plus que la normale, ce qui retarde la période de chasse.

Le réchauffement climatique

Bien évidemment, le réchauffement climatique est une nouvelle fois pointé du doigt. Les ours polaires sont tout un symbole, et les clichés sont d’une tristesse sans nom. Les photos ont été prises à Kaktovik, un lieu de vie naturel des ours blancs. Ce sont deux oursons qui ont été aperçus.

Ces derniers sont toujours très curieux. Ils aiment découvrir ce qui leur est étranger, et ils n’ont donc pas hésité à s’approcher d’un cours d’eau à la recherche de poissons sans doute. Mais ils ont alors pu voir des morceaux de plastique qui flottaient. Et ils ont décidé de jouer avec. Malheureusement, en les rongeant ils en ingèrent, ce qui est évidemment dangereux pour leur santé déjà fragile à cette époque de l’année.

L’omniprésence du plastique

Les photographies sont magnifiques et mettent en lumière la problématique du réchauffement climatique certes, mais aussi de la propagation des déchets plastiques. Le photographe a ainsi raconté : « C’est triste et ce n’est pas la seule fois que nous avons vu des détritus dans les endroits les plus isolés et les plus beaux qui sont vraiment au milieu de nulle part. Nous sommes vraiment sur la bonne voie pour détruire notre planète. »

Et il a raison. Il a donc immortalisé ce terrible moment et les a diffusées à grande échelle via les réseaux sociaux afin de sensibiliser l’opinion publique. Les photos ont bel et bien fait le buzz, mais est-ce réellement suffisant pour faire changer les habitudes et sauver la Planète ?

Source :

Demotivateur

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici