Après sa première action de lutte contre le dépôt de déchet en plastique en 2018, la Chine poursuit activement son action. Cette année, elle a annoncé un programme de réduction de la consommation du plastique. Il s’étale sur cinq ans et ambitionne de diminuer de 30 % son utilisation. Voici quelques points essentiels à retenir sur ce plan quinquennal qui a été mis en place au nom de l’environnement.

Un nouvel engagement

La loi a été approuvée et mise en place le 19 janvier dernier. On y retrouve notamment une longue liste de produits en plastique qui vont être bannis. On retrouve par exemple les gadgets des restaurants et de l’hôtellerie, les ustensiles en polyester, tout comme les produits de beauté et d’hygiène en plastique et autres. Si beaucoup doutent sur l’application de cette loi, certains se posent des questions sur sa faisabilité.

Il faut en effet savoir que malheureusement, une loi interdisait l’utilisation des sacs en plastique gratuits. Il s’agissait certes d’une bonne initiative mais la loi n’est pas encore véritablement respectée. L’échéance étant pourtant la fin de l’année 2019. La Chine se montre bien ambitieuse mais concrètement, les choses n’avancent pas très rapidement.

Différentes étapes prévues

Des résultats sont attendus dès la fin de cette année. Ils commenceront par l’interdiction d’utiliser les sacs en plastique non dégradables, gratuitement ou non. Les mesures s’appliqueront premièrement dans les grandes villes, dont essentiellement Shanghai et Pékin. Le champ d’application s’élargira au fil du temps et d’autres objectifs seront fixés d’ici l’année 2022.

En 2025, le pays espère s’approprier entièrement ces nouvelles règlementations. Outre les diverses interdictions et limites imposées à ce niveau, la Chine compte s’appuyer également au recyclage de leurs déchets. Aucun doute, la Chine a bien l’intention d’agir concrètement pour le bien de l’environnement, et ce, bien qu’il soit appelé le grand pays pollueur du monde.

Autant dire que cette stratégie devrait en théorie permettre une amélioration concrète de la situation actuelle. Un bon exemple à prendre pour les pays des quatre coins du monde pour espérer un changement à l’échelle mondiale. Il s’agit d’un début, mais comme l’adage le dit si bien, c’est petit à petit que l’oiseau fait son nid.

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici