La Malaisie fait malheureusement partie des pays asiatiques victimes de dépôt de déchets qui selon les autorités locales, proviennent des pays européens et américains. Pour l’heure, les USA et la France sont très souvent cités dans l’affaire. Les plages et les ports sont devenus les centres de déchets en plastique empilés un peu partout. Ils polluent la mer comme l’air. Il est temps que ça change…

Un marché trop grand finalement…

Un petit retour en arrière s’impose pour rappeler que la Chine en 2018 a décidé d’arrêter d’importer les déchets vu qu’elle ne parvenait plus à gérer les siens. Elle a été très sollicitée à cet effet par la France notamment, qui n’avait pas nécessairement les moyens de traiter certains types de déchets. Il en est de même pour les USA qui se souciaient un peu plus du coût réduit et de la praticité de l’action.

Mais les deux pays ont donc été contraints à changer de destination et se sont principalement retournés vers l’Indonésie, la Thaïlande et la Malaisie sans penser pour autant qu’un surcroît rapide de la demande engendrerait la même situation qu’en Chine. Le point de non-retour est atteint et les autorités malaisiennes ont enfin décidé d’agir concrètement…

Le fameux « retour à l’envoyeur »

La Malaisie n’a pas tardé à réagir et officialiser leur décision de suivre l’exemple de la Chine. Pour le coup, les fouilles des conteneurs ont été renforcées. Après quoi, certains ont été retournés sans attendre à leur destination initiale notamment aux États-Unis et en France. Cependant, le dépôt de déchets en Malaisie n’a pas pour autant cessé. Plusieurs manufactures chinoises ont décidé de s’y délocaliser illégalement en faisant du recyclage de déchets leur principale activité.

Outre la Malaisie, d’autres pays du continent asiatique ont également agi en conséquence. La situation a fait l’objet de plusieurs concertations qui ont conduit ces derniers à prendre des décisions radicales. Ainsi, ces derniers ont renforcé les lois qui régissent la gestion des déchets en plus des actions de contrôle des manufactures pirates. Par ailleurs, l’organisation de divers colloques, manifestations et sensibilisations pour la protection de l’environnement continue d’être une priorité mondiale.

La France est largement pointé du doigt car notre pays envoie les déchets dans d’autres pays… Pas terrible !

Source :

Demotivateur

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


1 COMMENTAIRE

  1. Mouah, quand vous rendrez vous compte que les images de décharges publiques malaisiennes avec des déchets made in France sont malaisiens ?

    Ce sont des produits achetés en France, donc avec leurs emballages, de fait ce sont des déchets malaisiens.

    Imaginez un instant que l’on montre des décharges françaises avec des déchets estampillés made in china (ce ne sera pas difficile d’en trouver) et que l’on accuse la Chine de déverser ses déchets en France.

    Ce ne sont plus des déchets chinois mais des déchets français de produits que l’on a acheté en Chine… Idem pour la Malaisie.

    Et malheureusement tout est amalgamé dans des titres réducteurs.

    Après que la Malaisie ne veuille plus traiter des déchets qu’elle achète par container (c’est un gros business que ce traitement des déchets) tant mieux pour elle mais c’est et cela reste un business avec offre et demande. Nullement un je me débarasse de mes m… chez le voisin, le voisin il les achètent pour les recycler et en tirer une plus value.

    ps je suis en Malaisie…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici