Le réchauffement climatique n’épargne aucune espèce. On parle beaucoup des animaux, mais il faut également penser aux plantes ! Même si certaines flores essaient de s’adapter à leur nouvel environnement, d’autres sont menacées d’extinction. On vous donne aujourd’hui cinq exemples.

1.   Le Faux Dragonnier (Aloe Dichotoma)

Cette espèce végétale est surtout présente dans les régions arides du sud de l’Afrique. Sa taille peut atteindre plusieurs mètres et il peut survivre de nombreux mois sans apport d’eau. Grâce à ses réserves d’eau, il peut subsister même face à des conditions de vie extrêmes. Par contre, ses jeunes pousses ne peuvent pas supporter les aléas du changement climatique. Ne pouvant pas se reproduire rapidement, cette espèce est très vulnérable.

2.   L’Acropora Cervicornis et les Coraux Du Monde Entier

Les coraux sont des espèces très sensibles. A chaque changement de la température océanique, la survie de cette espèce est menacée. C’est notamment le cas de l’Acropora Cervicornis, qui trouvait sa place dans la mer des Caraïbes. Au lieu de s’étendre dans la mer, en raison du changement climatique, cette espèce est contrainte de se confiner dans des zones moins chaudes.

3.   Le panicaut vivipare

Cette espèce végétale est présente en Europe, et notamment en France. Malheureusement, elle se fait de plus en plus rare, et n’existe actuellement que dans les parcs protégés. En effet, les conditions climatiques ne sont plus suffisantes pour qu’elle se développe naturellement. Elle risque de disparaître définitivement d’ici une dizaine d’années.

4.   Le lobelia géant (dicotylédone)

Cette plante est surtout présente en Afrique de l’Est. Elle peut atteindre 10 mètres de haut. À cause de la hausse constante de la température, ces plantes entament progressivement une montée vers les altitudes les plus élevées. Dans moins d’un siècle, cette variété de plantes ne trouvera plus un environnement adapté à son bien-être. Ce qui mènera à son extinction.

5.   Bazzania bhutanica

Il est localisé dans forêts tropicales et subtropicales sèches. À cause de la destruction de son habitat et du réchauffement climatique, cette espèce est gravement en danger. Il semblerait qu’elle pourrait définitivement disparaître de la surface du globe d’ici une dizaine d’années.

Certaines espèces végétales ne peuvent pas survivre au réchauffement climatique. Si aucune mesure n’est prise pour réduire la hausse de la température, de multiples plantes seront rayées du globe. A méditer…

Source :

L'Express

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici